Par DDK | 14 Novembre 2017 | 912 lecture(s)

KHERRATA Chute d’un câble HT à Bordj-Mira

Des centaines de foyers privés d’électricité

Les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville de Kherrata et les localités voisines, samedi dernier, ont provoqué la chute d’un câble de transport d’électricité, haute tension, plongeant, du coup, des centaines de foyers dans le noir.

Fort heureusement, l’intervention rapide des services de la Société Algérienne de Gestion et de Transport de l’Electricité de Béjaïa a permis le rétablissement du courant quelques heures plus tard. Selon leur représentant, la chute d’un câble de transport d’énergie de 60.000 Volt sur une longueur de 500 m à hauteur de la localité de Bordj-Mira dans la commune de Taskriout est due au vent violent et les intenses averses qui ont sévi dans la région dans la nuit du 10 au 11 novembre. Un déchaînement des éléments qui sont la cause de cette interruption qui n’a duré, heureusement, qu’une demi-journée. En raison de l’urgence que revêt le rétablissement du courant électrique et devant les conditions climatiques très difficiles pour la remise en état de la ligne endommagée dans l’immédiat, le représentant de cette société nous a déclaré qu’«il a été décidé de relier le réseau d’alimentation en énergie électrique de la ville de Kherrata à celui de Ain-El-Kébira (Sétif) en attendant la réparation de la ligne endommagée qui de par l’ampleur des dégâts subis et les conditions climatiques exceptionnelles rendent cette opération difficile pour le moment». Les travaux de raccordement de la ville de Kherrata ont été aussitôt exécutés durant toute la matinée de samedi, et se sont effectués à partir d’un pylône électrique de même voltage située au niveau de la cité «Carrière» au centre-ville où les agents de ladite société exécutaient leurs nobles missions suspendus au sommet de cet ouvrage à plusieurs dizaines de mètres du sol, exposés à un vent violent et aux averses qui s’abattaient sans interruptions sur eux.

S. Zidane

0