Par DDK | 7 Décembre 2017 | 806 lecture(s)

Tazmalt

La boue envahit le marché hebdomadaire

Depuis une semaine, le marché hebdomadaire de Tazmalt est dans la boue. En effet, l’accès au marché à proximité de la voie ferrée est inondé et les véhicules ont du mal à passer. Il en va de même pour les piétons qui ne peuvent traverser les grosses flaques d’eau. Le samedi et le mardi, jours de marché, on patauge dans l’eau et la boue. À présent, le marché reste inaccessible tant que la boue et les flaques d’eau sont partout. Le trottoir, qui donne accès au marché par la RN 26, n’est pas épargné par la gadoue. Il faudrait 15 jours de beau temps, pour que le marché retrouve son état initial. Il ne faut pas oublier que le parking, situé sur le côté, regorge d’eau, où souvent on glisse au point de tomber. Les clients, qui viennent faire leurs emplettes, pataugent et font leurs commissions en se pressant, pour éviter d’être trempés. Dans les grosses flaques, les conducteurs des voitures craignent que l’eau n’arrive au niveau du moteur et ne provoque de gros dégâts dans les cylindres de la voiture. Beaucoup de piétons et d’automobilistes ne sont pas contents de cette avalanche de boue qui coule de partout. «Ce marché rapporte plusieurs milliards par an. Comment ne peut-on pas bitumer tout le marché et ses accès?», nous dit un automobiliste. Un piéton ajoute: «On peut aisément bitumer ces petits tronçons boueux avec le budget du marché. C’est juste de la négligence».

Fawzi Nassim

0