Par DDK | 11 Janvier 2018 | 1417 lecture(s)

Tinebdar

Des festivités éducatives et sportives

L’association culturelle Tadart-Iw du village de Birmatou, relevant de la municipalité de Tinebdar, a tenu à rendre hommage à l’ensemble des disparus dudit village à travers des festivités éducatives et sportives, organisées durant les dernières vacances scolaires. Durant deux semaines, ledit village a vibré au rythme d’un tournoi de football des vétérans et des enfants de moins de 14 ans. Un concours éducatif destiné aux écoliers fréquentant les classes du primaire, du préscolaire à la cinquième année, était aussi programmé. Dans une ambiance joyeuse, l’ensemble des enfants, ayant participé au concours éducatif, ont été récompensés par l’association Tadart-iw. Une sympathique collation a été offerte aux participants au tournoi de football, ayant regroupé les enfants de moins de 14 ans, en présence du comité et des citoyens du village. Un climat de fête a été aussi observé, lors de la finale du tournoi de football, qui s’est déroulée le samedi passé au stade de proximité du village. Le nouveau maire de la municipalité de Tinebdar, Hadjal Mustapha, ainsi que le P/APC sortant Madaoui Abderrahim, ont été conviés par l’association organisatrice à honorer de leur présence les festivités de clôture du tournoi, dédiées aux disparus du village. Le nouveau maire, qui a félicité les membres de l’association pour leur initiative, s’est engagé «à ne ménager aucun effort pour les aider». Il n’a pas manqué au passage de réitérer son «engagement de campagne à soutenir le mouvement associatif». Le maire sortant a affiché, à l’occasion, sa disponibilité à soutenir en «tant que citoyen de la commune toute initiative de l’association de Birmatou». Des tableaux de remerciement ont été remis aux deux responsables de la commune par les membres de l’association Tadart-Iw. Des médailles ont été décernées aux deux équipes finalistes du tournoi ainsi qu’une coupe symbolique à l’équipe vainqueur du tournoi. «Nous avons décidé, par devoir de mémoire à tous les citoyens de notre village disparus, d’organiser ces festivités pour leur dire que nous les portons toujours dans nos cœurs. Ces festivités ont permis aussi d’animer et de sortir un peu le village de cette froideur. Ce n’est qu’un début, l’essentiel est que la disponibilité existe pour avancer encore mieux à l’avenir, tant de notre part que du coté de nos ainés», ont souligné les responsables de l’Association Tadart-iw de Birmatou. Par ailleurs, pour célébrer le premier jour de l’an amazigh, un couscous aux fèves dures avec du poulet est prévu pour ce vendredi au village. L’ensemble des citoyens du village et ceux travaillant et habitant en dehors du village sont invités à partager en famille ce moment de retrouvaille autour d’un couscous géant, et ce pour accueillir la nouvelle année berbère.

F. A. B.

0