Par DDK | 13 Février 2018 | 1135 lecture(s)

TALA HAMZA - La polyclinique dans un état lamentable

Le maire saisit la DSP

«La polyclinique de Tala Hamza est en proie à une dégradation avancée. La bâtisse en question est dans un état d’insalubrité totale. Humidité, fissures et infiltrations d’eau… sont le décor déplorable qu’offre cette structure sanitaire, qui est loin de répondre aux missions qui lui sont dévolues».

C’est le constat amer fait par le P/APC de Tala Hamza sur l’état de l’unique polyclinique de la commune. L’édile communal tire, par là, la sonnette d’alarme et sollicite une intervention «urgente» de la direction de la santé et de la réforme hospitalière, pour procéder à la mise à niveau de cette polyclinique, «qui ne répond plus aux aspirations et attentes de la population locale». «J’ai saisi la DSP de Béjaïa pour solliciter son intervention, afin de remédier aux défaillances et manquements dont souffre notre polyclinique. Elle accuse de multiples carences et manque cruellement de moyens, tant matériels qu’humains», a affirmé le maire Nacer Saouli. Dans sa correspondance adressée au DSP de Béjaïa, le P/APC de Tala Hamza a soulevé, notamment, l’inexistence d’un personnel médical, paramédical et administratif en nombre suffisant, ce qui n’a pas manqué, selon lui, de susciter le mécontentement des habitants de la région. Ces derniers ont, à maintes reprises, dénoncé les «mauvaises prestations médicales» prodiguées au niveau de cette structure sanitaire. «Côté équipement et approvisionnement, nous avons constaté l’insuffisance, et parfois l’inexistence, de produits médicaux. A cela s’ajoute l’absence d’une ambulance», déplore notre interlocuteur. Toutes ces défaillances, note celui-ci, expliquent, à elle seules, pourquoi la polyclinique n’assure pas un service urgences 24/24 : «Nous demandons à notre DSP de prendre les mesures nécessaires afin d’assainir cette structure et la doter des moyens humains et matériels indispensables pour mener à bien sa mission et répondre aux attentes de la population», a-t-il lancé. En parallèle, l’APC de Tala Hamza a fait appel aux bienfaiteurs de la région pour leur venir. Cet appel a eu l’écho favorable : «Nous avons sollicité l’aide des bienfaiteurs pour pourvoir au plus urgent. Effectivement, des donateurs ont acquis, au profit de cette polyclinique, du matériel et divers produits médicaux, ainsi que du mobilier administratif et informatique. La valeur globale de ces acquisitions avoisine les 150 millions de centimes. D’ailleurs, je profite de cette occasion pour remercier vivement tous ceux qui ont contribué à cette action de bienfaisance et de solidarité», a conclu le maire de Tala Hamza.
Boualem S.

0