Par DDK | 13 Février 2018 | 1172 lecture(s)

Béjaïa

Le fort de Yemma Gouraya se dégrade à grande vitesse

Nul n'aimerait voir l'état attristant actuel dans lequel se trouve le fort de Yemma Gouraya, situé sur les hauteurs de la ville de Béjaïa, à plus de 650 mètres d’altitude. Sur les lieux, l’on penserait que ce site n'est pas classé patrimoine national et que son mausolée ne fait pas partie des plus célèbres que recèle la wilaya de Béjaïa. En effet, en plus de la saleté et des ordures, qui y laissent échapper des odeurs fétides, les murs et les portes affichent de grossiers tags. Les grandes fissures des murs, qui se détériorent de plus en plus, paraissent sonner le tocsin sur cette situation de délabrement. En tout cas, tous les constats font état d'un fort en dégradation avancée, laissé aux oubliettes. En sus de la détérioration de la structure historique, certains visiteurs indélicats y laissent libre cours à toutes sortes de mauvaises pratiques, jusqu'à en faire une toilette publique : « A chaque fois que je viens à Béjaïa, je ne peux m'empêcher de visiter Yemma Gouraya. Seulement, je suis attristé par le sort réservé à cet édifice. Je croyais que les choses allaient changer après ma visite de l'année passée. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Yemma Gouraya ne se porte pas bien. On lui a gravement manqué de respect», dira un touriste de Tizi-Ouzou. Et d’enchaîner: «En plus de la dégradation naturelle, je vois que le visiteur y est pour beaucoup dans ce mal. Si rien n’est fait en urgence en vue de protéger ce fort, avec ce processus alarmant de dégradation, il n'en restera bientôt rien».

M. K.

0