Par DDK | 16 Avril 2018 | 836 lecture(s)

Tazmalt En dépit des écueils

La filière avicole en plein essor

La daïra de Tazmalt, composée, en sus de la localité éponyme, des communes d’Ath Mellikèche et Boudjellil, excelle dans certaines filières agricoles, alors qu’en d’autres elle se trouve à la traîne.

L’arboriculture, dont l'oléiculture, les maraîchages et l'aviculture sont des filières très en vogue dans cette circonscription administrative située au sud de la wilaya de Béjaïa. Si l'on décortique la filière avicole dans cette daïra, il est loisible d'affirmer qu'elle affiche une "bonne santé", car tous les indices le confirme. L'aviculture dans ces contrées voit grand, tant elle est exercée par un grand nombre d'aviculteurs. À la subdivision de l'agriculture de Tazmalt, les chiffres "éloquents" donnés sur cette activité confirment cet état de fait. Pour la poule pondeuse, les services de la subdivision ont recensé pas moins de 170 bâtiments ou poulaillers qui sont en activité, et ce, pour la période arrêtée allant de 2016 à 2017. (Les statistiques du présent exercice 2017-2018 ne sont pas encore arrêtées, puisqu'il est en cours, assure-t-on). Les unités avicoles précitées ont une capacité instantanée de l'ordre de 1 017 560 poules pondeuses. Concernant la production d’œufs, pour la période 2016-2017, les services de la subdivision de l'agriculture de Tazmalt ont enregistré un total de 62 212 484 œufs frais produits dans l'ensemble des unités avicoles implantées à travers les trois communes précitées composant la daïra de Tazmalt. La production des œufs dans cette daïra a connu une forte hausse, comparativement à l’exercice 2015-2016 où il a été enregistré quelque 56 millions d’œufs, soit une hausse d'un peu plus de 6 millions d’unités. Concernant le poulet de chair, ce dernier est élevé dans pas moins de 86 bâtiments (unités avicoles) érigés à travers toute la circonscription administrative de Tazmalt. La capacité de tous les bâtiments est de l'ordre de 216 600 poulets de chair, soit une moyenne de 2 500 poulets par poulailler. Ce qui est jugé au demeurant comme étant "satisfaisant" par M. Sadi Fardjellah, ingénieur agronome à la subdivision de l'agriculture de Tazmalt, lequel a donné toutes ces données concernant la filière avicole. Dans le même sillage, le même locuteur précisera que la production du poulet de chair a atteint, pour la période allant de 2016 à 2017, quelque 3 297 quintaux de viande blanche de poulet. Néanmoins, en baisse par rapport à la période 2015-2016 où la production du poulet de chair a enregistré pas moins de 3 609 quintaux. «La production de la viande du poulet est fluctuante, car elle est assujettie à plusieurs facteurs. Il y a le coût de revient qui est assez lourd à soutenir par les aviculteurs. Il y a également la cherté de l'aliment qui constitue l'une des difficultés qui se dresse devant les aviculteurs de la daïra», précisera M. Sadi.

Syphax Y.

0