Par DDK | 16 Mai 2018 | 996 lecture(s)

EPH de KHERRATA - Mission solidarité de la caravane chirurgicale

135 opérations effectuées

à la clôture de la mission de solidarité de la caravane chirurgicale qui a eu lieu à Kherrata du 8 au 11 mai, qui a vu la participation massive d’illustres chirurgiens et médecins spécialistes venus de plusieurs wilayas du pays, et dont le bilan des missions accomplies, tel qu’il a été donné par la sous direction des services de la Santé de l’EPH de Kherrata, fait état de 135 interventions chirurgicales effectuées au profit des malades de toute la région atteints de différentes pathologies.

Ces derniers attendaient depuis des mois la tenue de cette journée médico-chirurgicale qui s’est tenue comme prévue pendant toute la journée du 12 mai 2018 à la salle du 8 mai 45 de la ville. Ce fut le directeur de la Santé et de la Population de la wilaya de Béjaïa qui s’est déplacé en cette occasion au chef-lieu de la daïra pour assister à cet important évènement et qui a annoncé l’ouverture officielle de ces travaux au nom du wali, en présence des autorités locales, de l’ensemble des professionnels de la Santé, des autres participants de la corporation tous corps confondus et des représentants de la société civile. Le programme scientifique ainsi débattu a été scindé en deux sessions dont les modérateurs de la première sont le Pr Nouasria, le Dr Rédouane ainsi que M. Behlouli. Quant à la deuxième, elle fut assurée par le Pr Lakhdari, les Drs Zaidi et Hamici. Les communications au nombre de sept, qui ont dominé l’ordre du jour, sont axées par projection sur la contusion abdominale, la pancréatite aigue, l’hémorragie digestive, l’ischémie intestinale, la CAT devant un traumatisme crânien, la responsabilité sociale d’un CHU. Des détails approfondies et explications ont été donnés par les professeurs et médecins chacun dans son domaine en insistant sur les critères de prise en charge du patient depuis son admission dans l’établissement hospitalier jusqu’à la fin, dans le souci de sauver sa vie quand il nécessite une intervention chirurgicale d’urgence à la suite de maladie grave ou de traumatismes crâniens en particulier. Ce dernier peut malheureusement laisser, dans la plupart des situations, des séquelles sur le sujet en raison de la complexité de l’opération où les chances de survies sont très minimes. Les professeurs et les docteurs qui se sont succédé en développant différents thèmes, ont exposé durant de longues heures avec détails, professionnalisme et compétence, soulignant particulièrement le rôle d’un CHU qui est d’assurer des systèmes de soins de hauts niveaux, qu’il faut constamment évaluer et développer, en recherchant leur constante amélioration, tout en insistant sur la formation, la recherche et, enfin, encourageant les jumelages qui constituent un apport appréciable pour l’enrichissement et l’échange des connaissances scientifiques. Les débats qui ont ponctué chacune de leurs interventions ont suscité beaucoup d’intérêt eu égard aux nombreuses questions posées de la part des médecins, enrichissant davantage ces communications qui touchent la santé du citoyen et qui émanent de grandes figures de renommée nationale dans le domaine de la chirurgie, tels que les Pr Berkane, Tliba, Danoune, les Dr Sid Mahmoud, Belkherchi, Nessakh qui ont tenu à participer à ce jumelage avec les effets qui s’en sont suivis sur la santé du citoyen. Saisissant cette occasion, un médecin orthopédiste n’a pas manqué de proposer la tenue d’un jumelage pour cette spécialité par l’EPH de Kherrata, compte tenu de la place importante qu’elle occupe dans la région, et qui a besoin d’aides matérielles, particulièrement en matière de prothèses. Enfin, profitant de la présence du directeur de la Santé et de la Population, l’un des intervenants parmi les professionnels concernés a soulevé la situation qui prévaut au niveau du CHU de Béjaïa qui souffre en matière de structures, dont les capacités d’accueils sont largement dépassées et ne répondent plus aux besoins qui s’imposent pour mener dans de bonnes conditions les missions qui lui sont dévolues. Une préoccupation légitime pour laquelle le premier responsable du secteur, au niveau de la wilaya, a fait connaître que le dossier est relancé, auprès du wali et du ministre de l’Intérieur et des collectivités locales lors de sa récente visite à Béjaïa pour la création d’un nouveau CHU. Sur ce, on procéda à la clôture des travaux de la journée médico-chirurgicale, une intervention précédée par une allocution du président de l’APC de Kherrata, lequel a promis «l’organisation d’un autre jumelage l’année prochaine à l’occasion de la célébration du 74e anniversaire des évènements tragiques du 8 mai 45».
Slimane Zidane

0