Par DDK | 16 Mai 2018 | 1121 lecture(s)

Souk Oufella

Large campagne de nettoyage au cimetière d’Iaabdounene

À l’initiative des jeunes du village Iaabdounene, situé à quelques jets de pierres du chef-lieu de la commune de Souk Oufella, de concert avec l’association Ixulaf du village éponyme, une campagne de nettoyage et d’assainissement de l’ancien cimetière du village, flanqué sur les hauteurs, a été menée le week-end dernier. Tous les moyens matériels et humains ont été mis à contribution pour la réussite de l'opération. Une vitalité impressionnante chez ces bienfaiteurs composés des gens du village Iaabdounene est palpable en cette journée de volontariat. Très tôt le matin, des dizaines de villageois bénévoles se sont donné rendez-vous audit cimetière, munis d’outils rudimentaires (pelles, pioches, sécateurs, râteaux, faucilles et autres moyens nécessaires dans ce genre d’opération), ils ont procédé au désherbage et au nettoyage des tombes et des pourtours, notamment les accès qui ont été envahis par les broussailles encombrantes, des herbes folles obstruant le passage aux familles voulant se recueillir à la mémoire de leurs défunts proches. Parallèlement à ce formidable élan, engagé par la fougue d'une jeunesse longtemps vilipendée, les villageois apprécient ce genre d’initiatives tout à l’honneur des organisateurs. Les volontaires n’ont pas rechigné à l’idée de retrousser les manches pour rendre un peu d’éclat à ce lieu de recueillement. Les organisateurs qui exhortent les habitants à participer massivement à ce genre d’initiatives, comptent ainsi renouveler ce type d’opérations qui visent en filigrane à réunir les villageois autour d’un objectif commun qui n’est autre que le bien-être des habitants. «Je pense qu’une demi-journée consacrée à ces actions de bienfaisance ne dérangera personne. Au contraire, c’est une occasion pour accomplir une bonne action que d'aucuns ne peuvent nier. L'initiative vise non seulement à offrir un cadre plus accueillant aux visiteurs du cimetière, mais se veut aussi une marque de respect aux personnes enterrées dans ledit cimetière et se veut aussi une marque de respect à tous ceux qui se sont battus pour l'indépendance du pays», souligne un membre de l’association Ixulaf.
Bachir Djaider

0