Par DDK | 13 Juin 2018 | 864 lecture(s)

Tizi N’berber

L’unité de Protection civile opérationnelle

La commune de Tizi N’berber, connue pour ses vastes réserves forestières et son couvert végétal densément boisé, a bénéficié, au cours de ces dernières semaines, de la mise en service d’une unité opérationnelle de Protection civile.

D’après le premier magistrat de la commune, cette structure est implantée à hauteur du centre urbain du chef-lieu de commune. «L’unité est dotée de tous les équipements nécessaires, dont une ambulance et des véhicules anti-incendie. Elle est aussi pourvue d’une ressource humaine de près de 30 agents», a informé l’édile communal. «Nous saluons cet effort de la direction de la Protection civile, que nous apprécions à sa juste valeur», a-t-il ajouté. Le premier responsable de l’APC estime que ce renfort est un gage de sécurité important, autant pour la préservation du patrimoine forestier, que pour la prise en charge des accidents divers. «Notre commune a beaucoup souffert de l’éloignement des structures de la Protection civile, si bien que ses interventions arrivaient toujours tardivement, et le plus souvent trop tard pour sauver une vie humaine ou maîtriser un incendie», rappelle-t-il. Ce nouvel acquis a aussi instillé une dose d’optimisme et de sérénité chez les villageois. «Nous avons vécu, à plusieurs reprises, l’épouvante. Les incendies ont affreusement ‘’mutilé’’ nos espaces forestiers et mis notre patrimoine arboricole à rude épreuve. La présence de ces soldats du feu dans les parages nous donne de motifs d’espoir pour ne plus revivre ces scenarios catastrophe», déclare, comblé, un habitant du village Aït Bouaissi. «Ce poste de Protection civile est une formidable avancée, sachant l’importance vitale de la première intervention, que ce soit pour éteindre un incendie ou évacuer une personne en détresse», se félicite un villageois de Tiboualamine.
N. M.

0