Par DDK | 13 Juin 2018 | 724 lecture(s)

Boudjellil

Les espaces de loisirs et de sports font défaut

En matière d'espaces de culture et de sports la commune de Boudjellil enregistre des carences palpables, lesquelles se répercutent négativement sur le quotidien des jeunes de la localité. A quelques jours de l'entame des vacances scolaires d'été, les jeunes scolarisés de la commune notamment appréhendent déjà cet état de fait, pour la simple cause qu'ils ne disposent pas d'espaces de loisir. «Nous ne disposons d'aucune structure de loisir à même de meubler les longues journées d'été. Nous avons un centre culturel dont la bâtisse est achevée depuis belle lurette, hormis quelques travaux de finition comme la boiserie et qui n’a besoin que du matériel d’équipement et d’un personnel d’encadrement. Nous en avons assez d'attendre la réception de cette structure dont les travaux sont à l'arrêt depuis des années sans aucune explication. On ne sait pas ce qui retient la mairie pour achever ce projet qui traîne encore», s'interroge un jeune du chef-lieu de la commune de Boudjellil. Comme l'a souligné notre vis-à-vis, le projet dudit centre languit. Pour sa part, le stade communal de Boudjellil se trouve dans un état déplorable. Cette infrastructure sportive réalisée dans les années 1980 tombe en ruines avec un terrain complètement impraticable et des vestiaires délabrés. «Nous demandons à la wilaya la prise en charge de notre stade, sa réhabilitation s'impose, car nos jeunes sont happés par le désœuvrement. La réhabilitation de cette infrastructure ouvrira la porte à son homologation. Nous avons besoin de ce stade pour l’organisation de tournois de football, et pourquoi pas relancer l'Ex-IRB Boudjellil qui était l'équipe fanion de toute la commune dans les années 1980», préconise un autre jeune de Boudjellil. Dans le même sillage, les jeunes de la localité réclament la réalisation d'une salle de sports. Nos interlocuteurs attestent qu'il y’a un terrain près de l'ex-siège de la garde communale qui pourrait abriter ce projet. Selon eux, le chef-lieu communal de Boudjellil est le seul dans la région de la vallée de la Soummam, à ne pas disposer d'une maison de jeunes, ce qu'ils trouvent complètement aberrant.
S. Y.

0