Par DDK | 14 Juin 2018 | 1301 lecture(s)

Circoncisions collectives

Plusieurs enfants circoncis à l’EPSP de Sidi Aïch...

Comme à l’accoutumée, les derniers jours du mois de Ramadhan, notamment le 27e jour, constituent l’occasion pour marquer un événement qui se tient chaque année à travers le pays : la circoncision collective des enfants issus des familles démunies. Un acte auquel les garçons devront se soumettre selon les rites de la religion musulmane. La circoncision est appelée "T’hara" ou "khtana", ce qui signifie «purifier» ou encore «sceller». Qu’elles soient initiées par les autorités locales ou des associations caritatives, les vastes campagnes de circoncision collective organisées aux quatre coins de la wilaya de Bgayet font le bonheur de centaines d’enfants issus de famille nécessiteuse ou à faible revenu. Dans la localité de Souk-Oufella, l'association "Ixulaf" du village Iabdounene a organisé une cérémonie, vendredi passé, au lieudit "Ljamaa Ufella" en l'honneur des enfants circoncis. Dans une ambiance festive, les enfants ont eu droit à une soirée qui leur a entièrement été dédiée. Harmonieusement regroupées sur la scène, des vieilles femmes leur ont assuré la tradition cérémonie du henné dans une atmosphère émouvante, sous les youyous des mamans présentes, fières de leur progéniture. À quelques jets de pierres plus bas, l'association sociale "Talsa" du village de Tiliouacadi s'est attelée à monter sa première édition dite "circoncision collective". Ainsi, dans la matinée de mercredi dernier, les membres de l'association ont donné rendez-vous aux parents des enfants à circoncire à la placette du village, communément appelée "Tigert Ufella" pour rejoindre par bus l’EPSP de Sidi-Aïch. Une ambiance festive a régnée au sein de cette structure sanitaire, où les youyous des mères et proches se sont mêlés aux cris et aux pleurs des enfants concernés par cette opération, prise en charge par un personnel médical et paramédical qualifié. Dans la salle d'attente, accompagnés de leurs parents et de membres de leurs familles, les enfants, vêtus des tenues traditionnelles, djellaba blanches sous des burnous noirs brodés de fil d'or, la tête couverte de petits "tarbouche" de couleur rouge ou noir, attendaient leur tour avant de passer au bloc opératoire. Dans la localité d'Amizour, l'APC éponyme a pris en charge l'opération de circoncision collective qui s'est déroulée les 4 et 5 juin derniers correspondant au 19e et 20e jours du mois sacré du Ramadhan. En effet, le rendez-vous a été donné à l’hôpital Benmerad El-Mekki, où pas moins de 40 enfants ont bénéficié de cette louable initiative de solidarité. Une délégation composée du maire El Hadj Zahir Kheraz, des élus et des responsables du service social s’est rendue sur place afin d’assister au déroulement de l’opération. Dans le même sillage, les autorités locales de l’APC d’Amizour ont offert des cadeaux aux enfants circoncis, dont la fameuse tenue spécial circoncision.
B. Djaider

0