Par DDK | 12 Juillet 2018 | 1134 lecture(s)

Targa Ouzemmour Les nouveaux locaux bientôt ouverts

L’effectif de la maternité renforcé

En attendant l’ouverture des nouveaux locaux de la maternité de Targa Ouzemmour, la direction de la santé de Béjaïa a procédé, au début de la semaine en cours, au renforcement des effectifs de cette structure.

En effet, pas moins de sept sages-femmes ont été affectées au niveau de cette clinique d’accouchement, satisfaisant ainsi l’une des revendications des sages-femmes exerçant à la maternité de Targa Ouzemmour de Béjaïa. Ces dernières avaient, pour rappel, observé, dernièrement, un débrayage en signe de protestation contre la dégradation de leurs conditions de travail, notamment «un manque évident d’effectifs» à même d’assurer une prise en charge efficiente des parturientes. «Nous ne sommes pas nombreuses pour prendre en charge les dizaines de parturientes de la wilaya de Béjaïa, voire des wilayas limitrophes. Nous demandons à ce que nos effectifs soient étoffés afin de nous permettre de souffler et, partant, assurer de meilleures prestations aux parturientes», avait précisé la SG de la section syndicale de la clinique mère et enfant de Targa Ouzemmour. Il est à signaler que 40 à 50 parturientes sont quotidiennement prises en charge au niveau de cette clinique. Présentement, la population locale attend l’ouverture des nouveaux locaux de la maternité de Targa Ouzemmour pour une meilleure prise en charge des parturientes de la région et celles des wilayas limitrophes. Parfois, ce sont les parturientes ou leurs parents qui optent pour Targa Ouzemmour car, avance-t-on, les effectifs sont compétents, dont des gynécologues, et ne souffrant pas du manque de matériels. Ce sont souvent les services des maternités des autres structures hospitalières de la wilaya qui orientent les parturientes vers celle-ci. Il est utile, toutefois, de rappeler que l’ouverture de cette clinique devait avoir lieu en décembre dernier avant que les délais ne soient étirés jusqu’à la fin du mois d’avril, et maintenant, l’on avance le début du mois d’août comme dernier délai.

F. A. B.

0