Par DDK | 12 Juillet 2018 | 1010 lecture(s)

Semaoun

Tournoi de football inter-villages

Briser le carcan de l’oisiveté et tisser des liens d’amitié entre les villages. Tels sont les objectifs qui sous-tendent la démarche des membres de l’association sportive de la commune de Semaoun, à travers l’organisation d’un tournoi de football inter-villages. «Sans prétention aucune, nous avons l’ambition de contribuer modestement à lutter contre le phénomène de la violence qui gangrène nos arènes sportives et la société, en général, et de raffermir les liens d’amitié et de fraternité entre les villages de notre commune et entre les communes voisines», dira un membre de l’association organisatrice. Au total, apprend-on, 22 villages prennent part à ces joutes, dont le coup d’envoi a été donné le 3 juillet dernier au stade communal de Semaoun. La clôture du tournoi est annoncée pour le 3 août prochain, avec la tenue de la finale et la remise du trophée à l’équipe vainqueur. «Nous avons 16 équipes représentant les villages et localités de notre commune, 4 équipes issues de la commune de Feraoun, une équipe de la commune d’Ath Djellil et une autre équipe de la commune de Timezrit», explique un membre de l’association. Une caution financière de 500 dinars est demandée pour chaque joueur participant, informe-t-on. «C’est une contribution symbolique, à laquelle nous comptons adjoindre l’aide de l’APC, dont les responsables ont affiché leur disposition à nous soutenir», déclare le même locuteur. D’après des témoignages qu’on a pu recueillir ici et là, cette initiative est très appréciée par les villageois. «C’est une louable action qu’il faut saluer et encourager. Nous n’avons pas vu pareil engouement et déferlement d’enthousiasme depuis bien longtemps. Nous sommes d’autant plus satisfaits que ce tournoi, outre qu’il donne l’opportunité aux jeunes de meubler agréablement leur temps, jette des passerelles entre les villages des communes voisines», dira un quadragénaire de Semaoun. «On devrait multiplier ce genre de rencontres afin d’inculquer aux jeunes les vertus du pardon, de la solidarité et l’amour du prochain», renchérit un autre citoyen.

N. M.

0