Par DDK | 19 Juillet 2018 | 1349 lecture(s)

M’Cisna

Six hectares de végétation partis en fumée

La commune de M’Cisna a enregistré au cours de ces derniers jours deux départs de feu. Les sinistres ont parcouru de larges étendues boisées, réduisant en cendres des formations végétales constituées essentiellement d’arbres fruitiers, d’essences forestières et de broussailles. «Le premier incendie s’est produit au village Ighil Ouantar. Les flammes ont détruits près de 4 ha de pin d’Alep et un hectare d’oliveraies. Le lendemain, c’était au tour du village Ighil Meloulen d’être touché par un incendie, à l’issue duquel on a déploré la destruction d’un hectare de verger formé d’oliviers, de figuiers et d’autres arbres fruitiers», apprend-on d’un paysan de M’Cisna. Un citoyen du village Ighil Ouantar soutient avoir perdu près de la moitié de son verger oléicole. «Une dizaine d’oliviers en rapport, dont certains spécimens ont atteint un stade de différenciation assez avancé, sont partis en fumée. D’autres propriétaires ont été aussi plus ou moins impactés», déplore-t-il. Les villageois, témoigne-t-on, se sont battu avec l’énergie du désespoir pour arrêter la propagation des flammes et limiter les dégâts. «Il y a eu un élan de solidarité spontané entre les habitants. Quoi que tardive, l’arrivée des agents de la protection civile a permis l’extinction définitive du brasier», rapporte un citoyen d’Ighil Meloulen.
N. M.

0