Par DDK | 23 Juillet 2018 | 957 lecture(s)

Souk El-Tenine

Les myopathes en villégiature !

Devenu une coutume dont ses membres ne peuvent en aucun cas s'en passer, l'association de Béjaïa contre les myopathies DEFI organise actuellement son énième camping d'été au profit de ses adhérents malades, et ce, afin de leur permettre de changer d'air et de casser la routine quotidienne. Ce camping se tient au niveau de l’école primaire «Moussouni Mohand» de Souk El Tenine, où plusieurs myopathes séjournent dans une ambiance des plus rares. Pour assurer une meilleure organisation, l'association organisatrice DEFI a décidé, cette année, de faire deux sessions séparées dans l'espace et le temps; la première concerne les enfants myopathes dont l'âge ne dépasse par 16 ans, tandis que la deuxième session est réservés aux myopathes adultes, âgés de 17 ans et plus. Cette idée organisationnelle permettra également, selon les organisateurs, de soulager les bénévoles de la charge de travail et de permettre, par la même, aux malades de bien profiter de leur court séjour. En outre, soucieuse de la difficulté que rencontrent les bénévoles et les malades pour se rendre au bord de la mer, DEFI a réalisé un accès en plaques en partenariat avec la Direction de l'action sociale de Béjaïa. «C'est une activité que nous organisons depuis plusieurs années, et que nos myopathes attendent impatiemment. Nous avons prévu d'entamer la tenue de ce camping par les enfants, avant les adultes le 25 ou le 26 de ce mois. Nous tenons à saluer la Direction sociale d'avoir collaboré avec nous pour la réalisation d'un accès à la plage. C’est un aimable geste de sa part», nous dira Nora Ait Abderrahmane, présidente de l'association DEFI. Et d’ajouter : «Nous lançons un appel à tous ceux qui peuvent contribuer par tous les moyens, afin de mener à bien cette activité.» Il convient de noter qu’à cette occasion, et pour la première fois, une association des myopathes de la wilaya de Batna a été invitée avec ses adhérents malades, pour participer à toutes les festivités que connaîtra cette sortie de détente.

M. K.

0