Par DDK | 2 Aout 2018 | 2684 lecture(s)

KHERRATA - Sécurité routière

Opération combinée de la Police et de la Gendarmerie

Pour assurer un meilleur environnement et de meilleures conditions de circulation sur la RN9, un dispositif de prévention contre les accidents de la route a été mis en place, ces derniers jours, par les services de sécurité.

Ainsi, une opération combinée regroupant des éléments de la sûreté de daïra et de la Gendarmerie nationale de Kherrata a été lancée dans l’après-midi de dimanche par l’installation de deux barrages de contrôles des véhicules au niveau des deux extrémités de la ville, le long de la route nationale n° 9 à hauteur du complexe SENTEX et du tunnel n°1 des gorges du Chabet-el-Akra. Selon un officier de la sureté de daïra, cette action a mobilisé une soixantaine d’agents de ces deux institutions renforcés par des moyens d’interventions appropriés, afin d’assurer cette mission dans les meilleures conditions au service du citoyen. En effet, comme nous avons constaté sur les lieux, notamment au niveau du site de la SENTEX, des chaines interminables de véhicules tous poids confondus ont fait l’objet, conjointement par la police et la gendarmerie, de vérification des pièces d’identité des conducteurs, des documents administratifs des véhicules. Des fouilles de bagages des voyageurs et des contrôles à l’intérieur des malles ont été également effectués pour détecter la présence suspecte de produits ou marchandises prohibées. Les citoyens ont procédé volontiers à l’ouverture de leurs sacs de voyages. L’opération se déroulait sous l’œil du commissaire de police et du nouveau chef de compagnie de la gendarmerie nationale de Kherrata, présents sur les lieux, visiblement sensibles au comportement exemplaire et la disponibilité des voyageurs ayant fait l’objet de ces mesures. Des scènes qui reflètent la compréhension et l’approbation des citoyens de l’intérêt et l’attention particuliers accordés par ces deux corps de sécurité de la daïra à mener à bien leur noble mission qui consiste à veiller et à protéger les personnes et les biens. Interrogé, un des voyageurs n’a pas manqué de manifester sa satisfaction quant à l’organisation et l’importance de cette opération, «Nous avons grand besoin de ces opérations, la moindre des choses est de faciliter la tâche à ces agents. Il s’agit de notre sécurité», dit-il. «Cette initiative émane de notre hiérarchie supérieure», nous a indiqué le chef de la sûreté de daïra de Kherrata, soulignant son importance en cette période des vacances d’été sachant que la RN9 constitue un axe stratégique de liaisons entre la Wilaya de Béjaïa et celles de tout l’Est algérien, tant sur le plan économique que touristique.

Appel à la prudence dans les tunnels

En ce qui le concerne, le chef de la sureté de Kherrata tient à ce les usagers de la RN9 qui traversent quotidiennement le territoire de la commune de Kherrata «se sentent entourés des meilleures conditions en matière de sécurité sur tous ses aspects», tout en les exhortant néanmoins à observer le strict respect des règles de la conduite à l’intérieur de ces tunnels qui de part leurs spécificités imposant de suivre, sur toute leur longueur atteignant les 7 kms, la chaine des véhicules, car s’aventurer à doubler, serait chercher délibérément à provoquer l’accident, d’où nécessité de la patience pour éviter des drames. L’autre facteur et non des moindres pouvant être à l’origine des accidents, devait-il ajouter, est le comportement de certains conducteurs effectuant des arrêts à l’intérieur de ces ouvrages, gênant considérablement la circulation dans les deux sens, et rendant par voie de conséquence difficile l’accès aux services de sécurité et aux moyens de secours en ca de sinistre, tout comme l’évacuation des victimes. Les services de sécurité de la daïra, à travers les dispositifs de surveillance et de contrôles fixes mis en place d’une façon permanente au niveau de l’entrée Sud de la ville de Kherrata et du viaduc de Bordj-Mira, enregistrent un impact positif en matière de sécurité de la circulation et de la diminution des risques d’accidents sur cet axe routier. Il n’en demeure pas moins que l’implication du citoyen est plus que nécessaire. Ce dernier est ainsi sollicité à apporter sa contribution en veillant à respecter les règles de conduite exigées dans ces tunnels. Les causes premières de beaucoup de sinistres incombent au comportement irresponsable et à l’inconscience inadmissible de certains conducteurs. Une note d’optimisme mérite tout de même d’être soulignée en matière de fluidité du trafic routier et une diminution réelle d’accidents entre la ville de Kherrata et le village de Bordj-Mira avec l’achèvement du projet d’aménagement et de modernisation de la RN9 au niveau des gorges, conjugué au déploiement des forces combinées de sécurité pour conseiller et dissuader.
S. Zidane

0