Par DDK | 6 Aout 2018 | 821 lecture(s)

Amizour

13 hectares ravagés par les flammes

Les départs de feu ont besoin d'une grande célérité dans l'intervention pour parer à la propagation des flammes surtout en ces temps de canicule qui sévit déjà depuis des semaines. Le dernier incendie en date a eu lieu dans la commune d'Amizour, mercredi dernier, et précisément, au lieu-dit Tizi Ouchène, prés de la localité de Taddart Tamokrant, où les services de la protection civile et ceux des forêts ont recensé la destruction de pas moins de 13 hectares de couvert végétal, constitué essentiellement d'arbres fruitiers, comme les figuiers, les oliviers, et de broussailles. L'intervention des éléments de la protection civile appuyés par une colonne mobile locale, celle de la conservation des forêts de la localité, de l'APC d'Amizour et de simples citoyens volontaires, a pu circonscrire cet incendie et limiter sa dangereuse progression, d'autant que le brasier a détruit plusieurs arbres fruitiers constituant la rente pour plusieurs familles. «Ce n'était qu'au terme de plusieurs heures de lutte contre de gigantesques flammes que le sinistre a pu être maîtrisé, mais il a consommé plusieurs hectares», indique une source locale. A la fin de cette opération il a été constaté des monticules d'emballages de boissons alcoolisées, apparus après que les flammes aient réduit le couvert végétal en cendres, ce qui dénote de l'ampleur de la pollution dans la région. Les causes de cet incendie demeurent toujours inconnues, mais il est connu que les tessons de verre des bouteilles cassées pourraient, ici comme ailleurs, causer des incendies ravageurs en réfléchissant les rayons solaires sur des tas d'herbes sèches !

S. Y.

0