Par DDK | 9 Aout 2018 | 1442 lecture(s)

VALLÉE DE LA SOUMMAM - En dépit de la fièvre aphteuse

Le lait cru en vente libre

Malgré le risque de propagation de la fièvre aphteuse, des commerçants, qui frappent contre le mur toutes les recommandations et les règles d'hygiène et de prévention contre cette affection, vendent du lait et du petit-lait crus et non pasteurisés. Cette pratique, qui peut s'avérer très dangereuse pour la santé des consommateurs, se fait le plus normalement du monde. Pourtant, ces produits laitiers, de vache ou de chèvre, peuvent être contaminés par la fièvre aphteuse ou toute autre maladie animale transmissible à l'homme, comme la brucellose. Il y a lieu de signaler que ces denrées alimentaires non contrôlées, produites de façon artisanale dans des lieux inappropriées au mépris de toute hygiène, se vendent dans les rues et les marchés de façon sporadique. Difficile donc d’appréhender les vendeurs, tant ils ne commercialisent pas régulièrement leurs produits. Les consommateurs risquent, ainsi, de payer de leur santé ces denrées préparées dans des conditions douteuses, puisque l’état de santé des vaches ou des chèvres, desquelles sont trait le lait mis en vente, reste inconnu. Selon les plus avertis, seuls des contrôles rigoureux et sans concession ainsi que la sensibilisation de proximité, par les différents bureaux d'hygiène communaux, peuvent enrayer les périls et les conséquences fâcheuses de l'épidémie de la fièvre aphteuse sur la santé publique.

Syphax Y.

0