Par DDK | 11 Aout 2018 | 755 lecture(s)

Béjaïa - Soldes d'été

Pas encore le grand ruch

En ces périodes de vaches maigres pour le pouvoir d'achat, les soldes d'été, qui ont débuté le samedi 21 juillet et vont durer jusqu'au vendredi 31 août 2018, tombent à point nommé pour les familles.

Les soldes ! C’est l'occasion rêvée pour dénicher des vêtements et des accessoires modes à petits prix, des articles de cuisine et des meubles à foison. C’est aussi pendant cette période qu’on fait le plein de robes pas chères, de pantalons à bon prix et de chaussures de saison. Bref, il y a encore des achats (très) intéressants à faire, comme le démontre notre enquête réalisée dans les principales rues commerçantes de la ville de Bgayet. De quoi donner le sourire aux clients…Mais aussi aux commerçants qui ont jugé ce cru de bon augure. En effet, à la recherche de la qualité à un prix accessible, plusieurs citoyens attendent les soldes avec impatience pour se permettre ce qui leur était auparavant inabordables. Ces derniers jours, quelques magasins ont recouvert leurs vitrines par des affiches portant sur la baisse des prix des marchandises. La chasse aux bonnes affaires s’est ouverte depuis deux semaines pour les adeptes du shopping. La période des soldes d’été, qui prendra fin le 31 août, a débuté avec des rayons bien remplis et de séduisantes réductions. Les personnes qui souhaitent renouveler leur garde-robe ou équiper leur domicile, ont l’embarras du choix. Il reste encore beaucoup d’invendus dans les magasins et la majorité des commerçants font de belles réductions, qui peuvent aller jusqu'à 70 %. Cela constitue une opportunité importante pour les commerçants de dynamiser et promouvoir leurs activités et offrent pour les consommateurs, l'occasion de bénéficier d'un choix plus varié et à des prix promotionnels. Le but de cette opération de ventes en soldes est de stimuler le tissu commercial, et par ricochet, renforcer la concurrence dans le marché, offrant aux commerçants l'occasion de promouvoir leurs activités, et aux consommateurs d'acquérir des produits à bas prix dans un cadre réglementaire. «Les soldes contribuent à créer de la concurrence, d'attirer la clientèle et d’épuiser les stocks pour les nouvelles collections. C’est aussi promouvoir la culture de vente en soldes en vue d'en faire un acte commercial ancré dans les pratiques et conduites du consommateur et du commerçant», nous explique un gérant d'un magasin de vêtements. Même si ce n'est pas encore le jour de "Black Friday", les familles béjaouies ont envahi les moult boutiques de la ville qui proposent des soldes. Pour cette année, la nouveauté est le rush des immigrés qui profitent pleinement de la montée de l'euro face au dinar. Des enfants de tout âge, accompagnés par leurs parents saisissent l'occasion des vacances "au bled" pour garnir leur sacs et valises par des achats de tout genre. Vêtements, produits cosmétiques, téléphones portables, téléviseurs, démos…Tout ce qui rentre dans le coffre de leurs véhicules est bon à acheter. «Avec 500 euros, on peut s'offrir un max de produits de tout genre. En France, il est difficile de s'offrir certains produits qui sont au-dessus de notre budget», avoue un père de famille installé à Paris. Ces familles, qui auparavant venaient chargées de toutes choses pour la famille et les amis, ne ramènent aujourd’hui avec eux que quelques friandises à offrir, mais repartent souvent chargés de tout, jusqu’aux tenues pour la rentrée scolaire de leurs enfants. Pour d'autres familles, c'est l'occasion de préparer les fêtes de l'Aïd qui s'approchent à grandes enjambées. Les rabais pratiqués peuvent aller de 20 % à 70 %. Les soldes ont changé le comportement des Algériens qui économisent pour cette période à en juger l'engouement des ménages.

Bachir Djaider

0