Par DDK | 13 Aout 2018 | 1747 lecture(s)

VALLÉE DE LA SOUMMAM - Transport de voyageurs

Le calvaire sur la ligne Akbou - Tazmalt

La ligne de transport Akbou - Tazmalt, l'une des plus importantes dans la vallée de la Soummam, s'avère être un véritable calvaire pour les usagers.

En effet, ce trajet de 15 km seulement que les passagers parcouraient en une demie heure, prend actuellement une heure, voire même plus. Cette situation est résultante de ces multiples arrêts facultatifs et des bouchons qui se forment, surtout à l’entrée de la ville d’Akbou à proximité des passages à niveau des villages Allaghane et Tamozonit, relevant de la commune de Tazmalt. Des dizaines d'arrêts sont improvisés entre Akbou et Tazmalt par les transporteurs de voyageurs, qui marquent, d’une façon exagérée, des haltes pour embarquer les voyageurs. Et c’est un calvaire quotidien pour les usagers. Arriver à temps à son travail est désormais impossible, car il y a des dizaines d’arrêts qui sont marqués et qui font perdre un temps précieux aux usagers. À cela s'ajoute bien entendu les interminables bouchons et embouteillages observés sur ce tronçon. «Dès qu’on arrive à l’entrée de la ville d’Akbou, on est happé par le stress à cause des embouteillages. La circulation devient très lente et la RN26 se congestionne, créant de ce fait une anarchie indescriptible. Des automobilistes n’hésitent pas à rouler carrément sur les bas-côtés afin de doubler les autres. La réalisation d’une trémie au niveau de Guendouza (Akbou), et l'ouverture d'un tronçon de la pénétrante entre Ahnif et Takrietz n’ont pas résolu pour autant cet éternel problème de bouchons, à cause de l’étroitesse du pont de Bouzerwal qui ralentit sensiblement la circulation, ainsi que la route du marché appelée communément ‘Avrid n souk’ et l'embranchement d’Arafou», dira un usager de cette route.

Syphax Y.

0