Par DDK | 15 Aout 2018 | 1057 lecture(s)

Réhabilitation et aménagement de chemins et pistes

Trois villages concernés à Tamokra…

Après des années de souffrance, les habitants des villages Tassira, Touffirt et Tizi Aidel, relevant de la commune de Tamokra, pourront, prochainement, disposer de chemins dignes de ce nom vers leurs villages respectifs.

Ainsi, ces infrastructures routières sont en passe d'être prises en charge par les autorités communales de Tamokra. En effet, selon nos sources, les chemins qui desservent les villages Tassira, Touffirt et Tizi Aidel sont sur le point d'être réhabilités au grand soulagement des habitants de ces bourgades haut perchées. A cet effet, et avant le début des travaux de pose de la couche du béton bitumineux, l'APC presse les habitants de ces localités qui n'ont pas encore terminé les travaux de raccordement aux réseaux d'AEP, de l'assainissement et autres, de le faire dans les plus brefs délais et ce, avant le 25 Août prochain afin de permettre le bitumage des chemins en question. Ces derniers communiquent entre les villages précités et le chemin de wilaya 23 (CW23). L'état actuel de ces tronçons est peu reluisant, puisque leur couche bitumeuse s'est sérieusement dégradée avec des ornières, des nids-de-poule, des crevasses et autres trous béants, d'où la nécessité de les réhabiliter, et ce, afin de soulager les multiples usagers qui trouvent du mal à circuler avec leurs véhicules sur ces chemins délabrés. «Ma foi, la prise en charge des routes qui mènent aux villages Tassira, Touffirt et Tizi Aidel ne peut que nous réjouir. Pour ma part, moi qui suis un habitant de Touffirt, je suis très soulagé d'apprendre cette bonne nouvelle, d'autant le tronçon qui dessert mon village se trouve dans un état déplorable. Surtout à la tombée de la pluie, où il devient carrément impraticable à cause de l'eau qui coule sur l’asphalte par-ci et qui s'accumule par-là. La réhabilitation de ces chemins est vivement saluée. La mise en place de caniveaux et d'avaloirs pour évacuer les eaux des pluies qui finissent toujours par détériorer les chemins en un laps de temps court, est souhaitable, pour ne pas avoir à recommencer les travaux derechef», préconise un habitant du village Touffirt.
Syphax Y.

0