Par DDK | 15 Aout 2018 | 1001 lecture(s)

Ath Mellikèche

Réhabilitation de quatre villages

La commune d'Ath Mellikèche, située à 80 kms au sud-ouest de la wilaya de Béjaïa, peine à amorcer l'essor économique tant espéré par la population, et ce à cause du manque de ressources et autres atouts qui pourraient sortir cette localité de l'ornière dans laquelle elle est "encastrée" à son corps défendant ! Cette municipalité perchée à près de 1000 mètres d'altitude, sur l'un des contreforts de la chaîne montagneuse du Djurdjura, compte essentiellement sur les subventions de l'état qui sont malheureusement "maigres" au vu du nombre de villages qu'elle compte lesquels avoisinent les 25 localités. Tous ces patelins ont besoin, chacun d'entre eux, d'enveloppes financières assez conséquentes pour venir à bout des carences en tout genre notamment sur le plan aménagement urbain. Dans la foulée, les projets accordés à la commune se comptent sur les doigts d'une main malheureusement. Le relief accidenté et le manque du foncier relevant du domaine de l'état se dressent comme des obstacles pour la réalisation des projets structurants comme les logements sociaux, les structures de santé et d'éducation. Deux projets ont été attribués récemment aux entreprises réalisatrices consistant en la réalisation d'un nouveau siège de l'APC, d'une bibliothèque et d’une salle de lecture au chef-lieu communal d'Ath Mellikèche. "Ce sont déjà des acquis" jubile presque un jeune de la localité. Dans le même sillage, des opérations ont été inscrites au profit de quelques localités de cette commune. Ainsi, la piste reliant les villages Amaraï et Imrabetène sera réhabilitée et revêtue en béton bitumineux et ce sur une distance linéaire de 1000 mètres. Autre piste concernée par des travaux de réhabilitation à trait à celle qui relie les bourgades de Taâchacht et Agouni. Les avis de consultation sont lancés à cet effet !

S. Y.

0