Par DDK | 15 Aout 2018 | 1006 lecture(s)

TICHY - éléphantiasis

Une conférence pour comprendre la maladie

Une conférence médicale sera organisée, samedi prochain, au niveau de la salle de conférences de l’hôtel Raya de Tichy. Elle sera animée par le Professeur en Anatomie Abdelmalek Danoune, directeur du CHU de Béjaïa en plus d’autres professeurs en médecine, et cela pour parler des causes, des moyens de préventions et du traitement de la maladie dite «éléphantiasis». Cette maladie, selon les autorités sanitaires du pays, touche actuellement «plus de 300 personnes en Algérie». Beaucoup de cas, insiste-t-on, «n’ont pas été recensés à l’heure actuelle.» «L’éléphantiasis est l'augmentation de la taille d'une partie du corps, causée par un œdème (infiltration des tissus par de la lymphe), ou gonflement, donnant l’apparence d’un membre d’éléphant. Cet œdème apparaît en conséquence d'une sortie de la lymphe du réseau lymphatique vers le tissu interstitiel. Il existe plusieurs types d’éléphantiasis dont l’éléphantiasis des Arabes ou des pays chauds», explique un médecin spécialiste. «Le traitement de cette maladie reste principalement chirurgical», soutient-il. Dans la wilaya de Béjaïa, le cas de Nadir Zemouri est un exemple vivant puisque après avoir subi une série d’opérations en France, il commence, selon ses proches, «à retrouver une vie normale». Pour permettre ce traitement localement, l’association sociale pour la jeunesse et la promotion du travail humanitaire et intellectuel de la wilaya de Béjaïa, soutenue par l’ONDA, le CHU de Béjaïa, et plusieurs autres entreprises et collectivités locales, a pris l’initiative d’organiser une série de galas de solidarité à Aokas, Azeffoun et la coupole d’Alger. Les fonds qui seront collectés à la faveur de ces galas vont servir à l’acquisition de matériel médical de pointe et le financement de la prise en charge du professeur Corine Becker et son équipe lors de leurs déplacements dans la wilaya pour effectuer des interventions chirurgicales en présence de praticiens locaux.
F. A. B.

0