Par DDK | 16 Aout 2018 | 1230 lecture(s)

TIZI N’BERBER - Projet d’une auberge de jeunes à Ighil Ouïs

En attente de financement

L’APC de Tizi N’Berber nourrit l’ambition de réaliser une auberge de jeunes au village Ighil Ouïs. C’est ce qu’a indiqué le maire. M. Lounès Mouhli.

«Nos services ont pris en charge l’élaboration de l’étude technique de ce projet. Le dossier est ficelé et transmis aux services concernés de la wilaya, dont on attend un financement sur les programmes sectoriels», a affirmé l’édile communal, selon lequel l’assiette foncière sur laquelle est projetée l’infrastructure est fin prête. «Nous tenons beaucoup à ce projet à partir duquel peut s’enclencher une dynamique de développement du tourisme de montagne», ajoute le P/APC. Pour l’heure, fait remarquer le maire, ce secteur est vierge de tout investissement : «La construction d’infrastructures de proximité participe d’une vision d’ensemble, qui inclut le désenclavement du territoire et la mise en place de commodités de base», dira-t-il. Réagissant par rapport à l’ébauche de ce projet, des citoyens de Tizi N’Berbère avouent n’y voir que des avantages. «Les responsables de l’APC sont bien inspirés de vouloir orienter l’investissement vers le tourisme de montagne, qui est l’une des vocations principales de notre commune. Il est nécessaire de conduire une politique cohérente et volontariste pour exploiter et rentabiliser toutes les opportunités d’investissement et donner ses chances au développement», suggère-t-il. Un tantinet réservé, un opérateur économique de Tizi N’Berbère, installé dans la ville balnéaire de Souk El-Tenine, dispose que «pour louable qu’elle soit, cette initiative ne saurait suffire pour extraire la commune de son marasme. À l’heure du rétrécissement des ressources budgétaires, je vois mal comment l’État pourrait s’engager dans la concrétisation de projets qu’il s’est abstenu de réaliser en temps d’aisance financière».

N. M.

0