Par DDK | 19 Aout 2018 | 815 lecture(s)

AMIZOUR - Sensibilisation contre le kyste hydatique

L’APC lance sa campagne

Le sacrifice du mouton de l'Aïd El-Adha n'est pas dénué de risques sur la santé humaine. De simples mesures d'hygiène peuvent, cependant, enrayer ces périls.

Il s'agit du kyste hydatique, qui est une maladie parasitaire, une zoonose qui se transmet de l'animal à l'homme. Généralement, c'est le chien qui est incriminé dans la transmission de cette affection grave au demeurant, laquelle peut causer de graves lésions au foie et même aux poumons. Toutefois, cette situation ne peut se produire qu'avec la négligence de l'homme, qui, une fois la bête immolée, il jette dans les parages les viscères de l'animal lesquels peuvent être dévorés par les canidés. Ceci dit, en ingérant les viscères du mouton, le chien transmet le parasite présent dans les kystes à l'homme par promiscuité. Et c'est là que l'irréparable se produit. D'autant, le parasite produit des kystes dans les viscères de l'homme infecté sans que celui-ci ne se rende compte, car, selon les spécialistes, le diagnostic est difficile à établir de part le caractère asymptomatique de la maladie. Et c'est dans l'optique d'enrayer cette grave maladie qu’une permanence sera assurée, dans toutes les APC de la wilaya de Béjaïa, par les médecins vétérinaires et les contrôleurs d'hygiène, afin de sensibiliser, orienter et prendre les mesures préventives qui s'imposent. A l'exemple de la commune d'Amizour, l'APC informe la population de l'ouverture d'une permanence vétérinaire le jour de l'Aïd El-Adha, à partir de 9h du matin, laquelle sera assurée par le Dr Bakour, médecin vétérinaire, et le contrôleur principal d'hygiène M. Belaïd du bureau d'hygiène communal d'Amizour. Dans le même contexte, les autorités communales rappellent à la population locale, à travers un affichage, une série de mesures préventives et de salubrité à prendre durant et après l'immolation de la bête sacrificielle le jour de l'Aïd. Il est, ainsi, recommandé de ne pas jeter n'importe où les abats du mouton mais de les asperger de sels, de chaux ou de la javel et de les enterrer profondément de sorte à ce qu'ils ne soient pas déterrés par les chiens. D'éviter aussi le contact avec les chiens errants, bien faire cuir la viande car cela détruit les parasites et de faire contrôler les chiens domestiques par les vétérinaires pour s'assurer qu'ils ne sont pas infectés par les parasites.

Syphax Y.

0