Par DDK | 23 Aout 2018 | 1051 lecture(s)

Ighil Ali

La RN106, une route inter-wilayas, négligée !

La route nationale N°106 (RN106) est un tronçon névralgique qui relie les wilayas de Béjaïa et Bordj Bou Arreridj via la daïra d'Ighil Ali. Longue d'environ 70 kms, cette route inter-wilayas est empruntée quotidiennement par des centaines d'usagers, ce qui lui confère une importance non négligeable dans la région. Néanmoins, le relief accidenté de la daïra d'Ighil Ali fait que cette route soit sujette à de multiples problèmes comme les éboulements, les chutes de pierres et l'érosion. Ce problème est constaté surtout à l'entrée du chef-lieu d'Ighil Ali et entre les villages perchés de Mouka et Bouni, où le sol, instable surtout durant les intempéries, "ensevelit" les accotements de cette route à certains endroits en débordant même sur la chaussée ! Les caniveaux se trouvent à leur tour complètement remblayés par des amas de terre résultant de l'érosion du sol, des éboulements, en sus des chutes de pierres. Celles-ci constituent un grand péril pour les automobilistes qui, au détour d'un virage, peuvent recevoir sur le capot ou le toit de leur voiture de grosses pierres qui déboulent des hautes falaises longeant cette route. Cependant, le gros des problèmes demeure la non prise en charge de cette route. Aucune opération d'entretien ou de confortement n'a été entreprise depuis belle lurette. Ce qui fait que cette infrastructure routière se trouve en état de dégradation continuelle. Même si la couche bitumeuse est généralement en bon état, ce qui n'est pas le cas pour les caniveaux, les accotements sont envahis par des couches de terre et des détritus en amas comme les emballages de boissons alcoolisées. Cette situation n'est pas dénuée de contraintes et de problèmes, lorsque l'on sait qu'à la moindre pluie, cette route se trouve carrément inondée de toutes parts, car les caniveaux et autres équipements d'évacuation des eaux pluviales (ouvrages busés, avaloirs...) se trouvent totalement obstrués et vains ! «A ma connaissance, cela fait des années que cette route n'a pas bénéficié de travaux d'entretien et de nettoyage des accotements. Ceux-ci sont transformés en véritables dépotoirs, où des s’amoncellent les vides et emballages de boissons alcoolisées», regrette un usager de cette route. Dans la foulée, il est à déplorer l'absence de glissières dans plusieurs endroits périlleux de cette route et la rareté des panneaux de signalisation routière et d'indication !

S. Y.

0