Par DDK | 28 Aout 2018 | 1225 lecture(s)

BÉJAÏA - Stationnement anarchique sur les nationales

Des camions poids lourds encombrants

Ces derniers temps, les chauffeurs de camions de gros tonnage ont pris la fâcheuse habitude de se garer aux abords des nationales 26, 6 et 12, voire sur des routes desservant des quartiers populaires. C'est en quelque sorte devenu leur garage, foulant au pied toutes lois. Ce genre de stationnement laisse perplexe les usagers de ces routes et le citoyen lambda. Le drame est que ces camions «encombrants» font office de voile aux automobilistes, ce qui amène à une visibilité réduite, notamment lorsque les poids lourds sont parqués à proximité d’une intersection. Le Code de la route définissant les règles en matière de stationnement n’est, décidement, qu’un vain mot pour cette catégorie d’individus, qui n’accordent guère de crédit aux normes de sécurité et de respect des lois. «Cette situation ne peut être qualifiée d’occasionnelle ou fortuite, du moment qu’elle se répète régulièrement», souligne un chauffeur de minibus. Le comportement des conducteurs de ces camions laisse perplexes les automobilistes. «La violation des biens publics et autres infractions sont légion aux quatre coins de la wilaya de Béjaïa, d’autant plus que le laxisme des responsables locaux donne des largesses à des individus sans scrupules !», s’écrie un automobiliste. Ainsi, ces jours-ci des camions gros tonnages sont parqués sur la route de l’université, rétrécissant une chaussée déjà mal en point. Les abords des routes, les fossés, les bas-côtés sont devenus de simples lisières délaissées et sans intérêt.

F. A. B.

0