Par DDK | 28 Aout 2018 | 886 lecture(s)

Incivisme et agressions en tout genre

Le mobilier urbain dégradé !

L’incivisme prend des proportions alarmantes ces derniers jours dans la ville de Bejaia. Outre le non-respect des horaires de dépôt des déchets ménagers, quelques individus déversent leur colère sur le mobilier urbain. Pourtant, dans nos coutumes, quand une personne s’adonne à la dégradation d’un bien public ou privé devant les autres personnes, notamment des personnes âgées, elles ne le laissent pas faire en le raisonnant d’abord, et si elle insiste elle serait dénoncée aux autorités. Ce qui ne se fait plus de nos jours, malheureusement. Cela a amené certains jeunes à s’adonner à la destruction des biens publics tels que les abribus. Du mobilier urbain mis en place à coups de milliards, dégradés par des individus sans scrupule. Ces «barbares» s’attaquent aussi aux plaques de signalisation routière en les pliant ou en les arrachant, omettant qu’elles sont conçues pour signaler des dangers aux automobilistes. Même les feux tricolores installés dernièrement par la collectivité locale au niveau d’une dizaine de carrefours n’ont pas échappé à la «furie» de ces individus. Mais la question que le commun des mortels se pose : Pourquoi l’APC n’a pas procédé au remplacement de ce mobilier urbain dégradé? Les laisser dans cet état donne une image hideuse de la commune.

F. A. B.

0