Par DDK | 3 Septembre 2018 | 1213 lecture(s)

Boukhelifa

Week-end d’échanges à Tizi Ouguelmime

Les membres de l'association socioculturelle du village de Tizi-Ouguelmime, dans la commune de Boukhelifa, daïra de Tichy, wilaya de Bejaia, ont pris une excellente initiative en organisant une grande rencontre qui regroupe, durant trois jours, les jeunes villageois. Ce rendez-vous a été organisé en partenariat avec deux autres associations similaires, à savoir ACDC et Toudherth venue d'Akbou et qui est parrainée par l'Union Européenne. Ce meeting permettra aux jeunes de se ressourcer aux racines de leur village. D’autres associations, qui se sont déplacées de France et d'Italie, participent également à cette rencontre, selon le président de l'association socioculturelle Tizi Ouguelmime, Nassim Guerrot, qui déclare que «Cette action a été initiée pour montrer les coutumes du village aux jeunes de l'actuelle génération, qui semble ignorer une bonne partie de l'histoire et des traditions du village». Et l'objectif principal, ajoute le président l'association, est d'attirer les jeunes pour qu'ils s'impliquent davantage dans le désenclavement du village et dans le développement rural. Au programme de la rencontre, il était prévu, le premier jour, le vendredi 31 août, pour les jeunes de 6 à 16 ans, une randonnée à travers le village pour qu'ils découvrent ses ruelles et qu'ils retrouvent la trace de leurs ancêtres. Des plats traditionnels pour dégustation seront également présentés, notamment aux étrangers pour qu'ils apprécient l'art culinaire de la région, comme il est également prévu des activités culturelles, comme la musique et le théâtre. Le programme prévoit aussi un atelier de gestion des déchets, et un autre pour l'ébauche de la construction d'une maison en pierre dans le style kabyle. Cette rencontre, souligne encore le président de l'association, amènera peut être les jeunes à revenir dans le village de leurs ancêtres et va attirer l'attention des responsables concernés de la wilaya ou de la commune à se pencher sur la route du village, qui est dans un état des plus lamentables. La réfection de cette route est la priorité des villageois, puisque c'est elle qui permettra leur désenclavement.

B. Mouhoub.

0