Par DDK | 11 Octobre 2018 | 1081 lecture(s)

Amalou

Les habitants attendent la mise en service du gaz de ville !

Amalou est une commune perchée sur une zone montagneuse difficile d'accès ! Située à 70 kms au sud-ouest de Béjaïa, cette municipalité rurale compte sur les subventions de l'État pour son développement local, lequel, à vrai dire, peine à être amorcé, à cause de multiples obstacles dus à la pauvreté de cette localité en ressources. La commune enregistre, en matière de commodités de vie et d'aménagement, des carences palpables, ce qui fait que le cadre de vie des habitants des 17 villages constituant cette municipalité soit peu enviable. A l'image du gaz de ville, lequel, déplore-t-on localement, n'est pas encore mis en service en dépit du raccordement de presque toutes les localités à ce réseau. Les habitants s’impatientent et réclament la mise en service de cette commodité, d'autant que l'hiver approche. «Nous ne voulons pas passer un autre hiver dans le froid en utilisant encore la bonbonne de gaz butane. Nous en avons assez de cette situation. Il faut que les autorités locales bougent pour la mise en service du gaz de ville maintenant que le réseau a été installé dans la majorité des villages de la commune», fulmine-t-on. Les habitants attendent la distribution des détendeurs sur les foyers pour pouvoir bénéficier de cette énergie tant attendue. Dans le même sillage, les citoyens de ces contrées connues pour ses hivers rigoureux et enneigés exigent aussi la prise en charge du chemin de wilaya N°35 (CW35) qui est complètement détérioré et impraticable à plusieurs endroits. Le problème du transport a été également évoqué par les habitants qui trouvent le nombre de transporteurs de voyageurs insuffisant. «La direction des transports devrait octroyer de nouvelles lignes pour notre commune», réclament des usagers. Sur un autre registre, l'APC a inscrit récemment quelques projets entrant dans l'aménagement urbain. Il est prévu ultérieurement des opérations d'aménagement urbain (trottoirs, murs de soutènement, drainage des eaux pluviales, et l'assainissement) au profit du village Biziou. Dans le même sillage, le chemin qui relie les villages d'Ath Djâad et Tighermine, long de 7 kms 200 mètres sera réhabilité et revêtu en béton bitumineux !

S. Y.

0