Par DDK | 18 Mai 2017 | 884 lecture(s)

El-Hachimia - Lait en sachet

La pénurie perdure

Ces derniers mois, une pénurie sans précédent de lait en sachet est constatée dans plusieurs localités de la wilaya de Bouira.

Ce problème qui serait dû à des défauts dans l’approvisionnement se pose toujours à El-Hachimia, commune située à 15Km au sud du chef-lieu de la wilaya, où des files d’attente se forment pour s’arracher quelques sachets de lait. En effet, ladite commune endure un manque inaccoutumé du lait en sachet depuis près d’un mois.

Sur les lieux, on a constaté l’irrégularité dans la distribution de ce produit. Les superettes et les alimentations générales font face à cette pénurie tant bien que mal, car le partage ne peut se faire équitablement, vu l’insuffisance de la quantité que ces magasins d’alimentation reçoivent régulièrement. Dès qu’une livraison de sachets de lait arrive, c’est la bousculade et la confusion au-devant de certains commerces. Parfois l’on assiste à une longue file d’attente se formant à l’entrée des magasins d’alimentation.

Malheureusement, cette situation a empirée depuis samedi dernier. Ainsi, les livraisons sont devenues très rares. Selon un des commerçants du centre-ville «la livraison a considérablement diminuée due essentiellement à la réduction du quota accordé aux détaillants de la région et ce, pour des raisons qui restent toujours inconnues».

Il arrive souvent que de nombreux clients, venus chercher deux sachets de laits, repartent chez eux les mains vides, c’est dire que ce quota est insuffisant. Et seule une augmentation conséquente pourra satisfaire la forte demande. D’après quelques clients, rencontrés devant l’entrée d’un magasin d’alimentation, «les services du commerce ont promis d’intervenir pour remédier à tout ce marasme». Cependant, la situation demeure inquiétante, car aucune solution n’est proposée.

À noter que les clients ne sont autorisés qu’à acheter deux sachets seulement contre 60 Da afin de permettre au plus grand nombre de personnes d’en profiter. Pour rappel, une trentaine de personnes ont barricadé la route du centre-ville lundi dernier, pour dénoncer cette pénurie qui ne semble pas connaître d’épilogue. Après une demi-heure, la foule de protestataires a été dispersée par les forces de l’ordre, ce faisant, la circulation perturbée est redevenue fluide.

Aziz C

0