Par DDK | 13 Novembre 2017 | 679 lecture(s)

TAMELAHT Conduites d’eau potable

Alerte à l’amiante !

éradiquées et interdites d’usage, les installations fabriquées à base d’amiante sont classées depuis plusieurs années comme hautement cancérigènes.

Tout laisse à croire qu’à Tamelaht, dans la wilaya de Bouira, certaines conduites d’eau potable sont fabriquées à base d’amiante, très dangereuse pour la santé. Ainsi, il faut dire d’emblée que le secteur des ressources en eau dans la région de Tamelhat connaît des fortunes diverses. Aussi bien au chef-lieu communal d’Ahnif que dans les villages, il y subsiste encore une pénurie d’eau qui ne dit pas son nom, et qui touche de plein fouet des milliers de foyers de la région. En plus du manque de la ressource, il y a aussi ce point noir lié aux canalisations vétustes transportant l'eau potable qui défraye également la chronique dans plusieurs localités relevant de cette municipalité. Leur état de délabrement est si avancé qu'elles suintent de partout, avec des sempiternelles fuites, laissant, de ce fait, échapper dans la nature d'énormes quantités d'eau, et ce lorsque, bien évidemment, celle-ci est disponible sur ces mêmes réseaux. Le comble dans tout cela, ce sont ces conduites d'eau fabriquées en amiante qui donnent des sueurs froides aux consommateurs. Effectivement, l'exemple du centre d'Ahnif, "La cité de la gare" pour la nommer, où il est enregistré la présence de conduites en amiante. Ces canalisations, datent, selon certains habitants, de l'ère coloniale, et connaissent plusieurs avaries durant l'année. Comme il est connu par tous, l'amiante est un matériau cancérigène, donc très dangereux pour la santé du consommateur. «Nous avons soulevé ce problème maintes fois, mais nos réclamations sont restées lettre morte. La présence de conduites d'amiante dans les réseaux de distribution est une menace permanente pour notre vie même. La rénovation totale du réseau de distribution d'Ahnif-centre s'impose plus que jamais, car il y va de notre survie», fulmine un habitant du chef-lieu. On nous indique aussi que plusieurs cas d'hépatite A ont été enregistrés dans cette localité, à cause, dit-on, de la consommation de l'eau transportée justement par des canalisations en amiante. Ces conduites en amiante demandent à être entièrement remplacées par des matériaux modernes et plus surs et ce pour éviter tout risque de maladie.

Y. Samir

0