Par DDK | 14 Novembre 2017 | 568 lecture(s)

Solidarité à l’approche de l’hiver

Le mouvement associatif au secours des démunis

Avec l’hiver qui approche et la vigueur avec laquelle il s’annonce, deux associations caritatives de la wilaya de Bouira viennent de mettre en place un plan d’action pour venir en aide aux plus démunis. L’association «Essalem» conduite par Sana Konta a choisi le slogan «Couvres-toi» pour apporter du réconfort aux familles délaissées, en cette période de froid. «Pour un hiver chaud» est le mot d’ordre auquel obéit dans son action solidaire l’association «Liberté et jeunesse» présidée par Djamila Hamlaoui. L’association se bat pour le même objectif : soulager les souffrances dans les foyers sans aucune ressource. Lors de notre passage dans ses locaux, Mme Sana Konta recevait deux femmes, Mariem et Hadda. L’une assise face à la présidente de l’association, son panier déjà plein à côté d’elle, tandis que l’autre observe, debout contre une longue table où est exposé un tas de vêtements de tout âge et de tout genre. Il y a des survêtements pour enfants, des robes et des foulards pour femmes, des vestes et des pantalons pour homme et des souliers pour tous. Tout le monde choisit en fonction de ses besoins. Selon la présidente, l’association a reçu 5 grands cartons de vêtements, des dons provenant de deux bienfaiteurs, l’un de Blida et l’autre de Hamiz. Mariem vit seule avec son fils handicapé âgé de 25 ans. Elle travaille dans le cadre du filet social et arrondit ses fins de mois en offrant ses services comme femme de ménage chez le privé. Hadda qui vit avec un fils également handicapé et sa sœur âgée de 40 ans, éclate en sanglot en évoquant son malheur. Elle n’a rien et dépend étroitement de sa belle-mère qui a hérité de la maison paternelle. Ces cas ne sont pas isolés et la crise que traverse le pays aggrave la situation de ces familles qui attendent tout de l’Etat. Or avec la crise, la DAS voit son action se limiter de façon draconienne. Ce sont heureusement les associations caritatives qui prennent la relève pour venir en aide à ces familles sans ressources. La veille de notre passage au bureau de cette association, à la maison de la culture de Bouira, la présidente effectuait une visite chez ces familles à Kadiria, en leur apportant vêtements et couverture. Pour le Mawlid Nabawi Charif, l’association Essalem prévoit de servir 1200 repas en cette occasion. «Liberté et jeunesse» l’association créée par Mme Djamila Hamalaoui, annonce le déploiement de son action pour soutenir les foyers sans grand revenu. Le dynamisme de cette personne, qui a fait de l’action sociale une priorité dans sa vie active, s’est déjà traduit par des tournées auprès des commerçants. Les dons ont commencé à affluer sous forme de dons de vêtements et de couvertures, selon Mme Hamlaoui. Cette association n’a pas encore de bureau, mais son action a la même envergure et les mêmes objectifs qui sont d’assister les familles en détresse. «Nous allons sillonner toute la wilaya et frapper aux portes de ceux qui ont besoin de secours». Alors que l’association «Essalam» a dressé une liste de 100 personnes nécessiteuses, l’association «Liberté et jeunesse» n’a toujours pas arrêté sa liste. «La liste est déjà faite dans ma tête, car je connais les familles qui sont dans le besoin et sais où les trouver et comment essayer d’amoindrir leurs souffrances», dira-t-elle.

Aziz Bey

0