Par DDK | 7 Décembre 2017 | 642 lecture(s)

Admis à travers la plate-forme numérique de recrutement

157 nouveaux enseignants affectés dans la wilaya

157 enseignants ont reçu avant-hier leurs affectations auprès des services de la direction de l’éducation de la wilaya de Bouira, apprend-on auprès du directeur de l’éducation, Mourad Bouziane.

Ces enseignants font partie des candidats admis à travers la plate forme numérique du ministère de l’Éducation nationale. Pour rappel, la ministre de l’Éducation avait annoncé le 26 novembre dernier l’admission de 3.611 candidats à l’échelle nationale de recrutement. Les 157 enseignants affectés dans la wilaya seront installés dans leurs postes le 21 décembre prochain, indique le DE de Bouira. Selon ce dernier, sur ces 157 postes alloués à Bouira, 33 concernent le cycle primaire, 106 le cycle moyen et 18 le cycle secondaire. Le directeur de l’éducation a aussi fait savoir que ses services ont évalué leur besoin en postes vacants à 239. Les besoins exprimés par pallier s’élèvent à 46 postes dans le primaire, 151 dans le moyen et 42 dans le secondaire. À la lumière de ces chiffres, il est constaté que 82 postes restent désormais à pourvoir à l’échelle de la wilaya. À ce sujet, le directeur de l’éducation a confié qu’il y a encore un déficit en postes surtout dans la langue française au niveau primaire. Selon lui, pour résorber ce déficit, les services de la direction de l’éducation vont procéder au recrutement des enseignants contractuels. Il est utile de rappeler que la direction de l’éducation a puisé en septembre dernier dans les listes d’attente pour pourvoir certains postes dans les différents paliers. Au total, 240 enseignants ont été recrutés dans ces listes suivant le classement de chaque candidat reçu aux concours de recrutement. Sur ces 240 postes, 19 concernent le secondaire et 221 le moyen. Par ailleurs, et au terme du concours de recrutement organisé en 2017 par la direction de l’éducation, 171 postes ont été ouverts dont 111 dans le secondaire et 60 dans le moyen. Dans le cycle primaire en revanche, il n’y a pas eu de concours de recrutement cette année et la direction de l’éducation avait recouru à la liste d’attente où elle avait puisé 591 postes. À signaler enfin que deux sessions de formations avaient été organisées par la direction de l’éducation au profit de ces nouveaux enseignants. La première session d’une durée de 12 jours, correspondant à 72 heures de formation à raison de 6 heures par jour s’est tenue au mois de juillet dernier et a concerné les 591 enseignants du cycle primaire. La deuxième session organisée en août pour la même durée de 12 jours a concerné les 171 enseignants du moyen et du secondaire.

Djamel M.

0