Par DDK | 11 Janvier 2018 | 1481 lecture(s)

Aghbalou

Priorité à l’AEP et à l’assainissement

Plus de quarante propositions de projets du PCD ont été soumises récemment par la nouvelle équipe à la tête de l’APC d’Aghbalou à l’approbation des services de la wilaya, apprend-on auprès des services techniques de cette commune. Selon ces mêmes services, les fiches techniques élaborées à cet effet se chiffrent à près de 40 milliards de centimes. Les propositions en question concernent les volets assainissement, eau potable et les travaux publics. Des volets qui revêtent un caractère prioritaire car ayant un rapport direct avec la vie des populations. Sur le volet AEP, les propositions se focalisent sur la réalisation de nouveaux ouvrages de stockage, des réseaux d’alimentation en eau potable (AEP), l’extension et la réhabilitation des réseaux existants. Ainsi, deux propositions de projets pour la réalisation de deux ouvrages de stockage à Mellouh au chef-lieu communal et à Ighil Ouchekrid ont été retenues par l’exécutif communal pour un montant de près de 1.6 milliards de centimes. Il est aussi proposé de réhabiliter le réseau AEP de la périphérie du chef-lieu communal pour un montant de cinq (5) millions de dinars. Il est question de réaliser une conduite AEP au village d’Ighil Ouchekrid. Sur le volet de l’assainissement, de nombreuses fiches techniques ont été établies pour créer de nouveaux réseaux, réaliser des extensions et ce pour raccorder des quartiers nouvellement créés et certains sites non encore pourvus de réseaux aux quatre coins de la commune. Dans le secteur des travaux publics, les propositions vont dans le sens de la réhabilitation, revêtement des voies d’accès et aussi l’ouverture de nouvelles pistes. Interrogé sur le sujet, le P/APC d’Aghbalou Nacer Hamoum confiera que son équipe a recensé les problèmes les plus urgents qui nécessitent une rapide prise en charge. Selon lui, il fallait procéder par priorités et commencer par les plus urgentes avant de passer à d’autres préoccupations. Il est utile de préciser que l’approvisionnement en eau potable dans cette commune est l’une des préoccupations majeures de la population. Depuis quelque temps, cette question est prise très au sérieux par le wali. Ce dernier avait été vivement interpellé par la population de la commune sur les longues pénuries enregistrées en été mais aussi sur la qualité de l’eau proposée aux citoyens. Suite à quoi, le chef de l’exécutif avait chargé récemment les services de l’ADE de travailler dessus pour y remédier. Il faut dire que depuis l’avènement de la crise financière, les pouvoirs publics ont adopté une nouvelle approche s’agissant d’inscrire des projets du PCD. Cette approche consiste à donner la priorité à la prise en charge des problèmes de l’eau et d’assainissement. Depuis 2015, la cagnotte accordée par l’état aux communes dans le cadre des PCD a nettement diminué et celle-ci est à chaque fois consacrée à la prise en charge des problèmes urgents en lien direct avec le cadre de vie des citoyens. Ceci dit, pour cette année 2018, le nombre de projets du PCD et la cagnotte qui sera accordée aux communes seront revus à la hausse. Par conséquent, bon nombre de propositions vont probablement être retenues par les services de la wilaya.

D. M.

0