Par DDK | 14 Janvier 2018 | 1350 lecture(s)

M'Chedallah - Célébration de Yennayer

Le mouvement associatif massivement impliqué

Le mouvement associatif de la daïra de M'Chedallah s'est massivement impliqué dans la célébration de yennayer à travers les quatre coins de la région.

En effet, dans chaque commune de la daïra qui en compte six, des associations se sont regroupées en collectif pour concocter un riche programme d'activités culturelles et sportives, tel que des expositions d'objets traditionnels, des conférences dont le thème traite de cet événement, plusieurs fois millénaires et célébré depuis la nuit des temps. Pour ces conférences, il a été pour la plupart d'entre elles fait appel à des enseignants de tamazight et d'anciens militants de la cause berbère natifs de la région. Dans la commune de Saharidj à titre d'exemple, la célébration de yennayer a regroupé la totalité des associations culturelles et sportives qui ont élaboré un programme d'activités diverses qui s'est étalé du 9 au 13 janvier, avec au menu et comme ouverture un cross des élèves de la 5e année primaire. Il y avait aussi des exhibitions sportives dans diverses disciplines, des pièces de théâtre, la projection de films en tamazight, un gala avec la participation de Laoualia Boussad et des chanteurs amateurs de la municipalité, des expositions d'objets traditionnels. La célébration a été marquée également par la tenue d’un défilé des écoliers du primaire. Ces enfants vêtus en tenues traditionnelles ont sillonné le boulevard central du chef-lieu de commune. En outre, une opération de reboisement sur ce même boulevard a été organisée à cette occasion. Et cela pour ne citer que l'essentiel de ces activités abrité par Akham Laarch. Dans la commune de M'Chedallah, c'est les associations «Azar» et «Tadukli» qui ont choisi la salle de cinéma Boukrif Salah du chef-lieu de commune pour la mise en exécution de leur programme. Ce dernier était composé d'une exposition, une conférence sur yennayer, divers jeux culturels, de la poésie en kabyle, une soirée musicale, une pièce théâtrale de la troupe "ixulaf", de la comédie avec le groupe «Lewhama». Ces activités ont débuté vendredi et se sont poursuivies jusqu’à samedi. Dans la même commune, c’est l'association culturelle «Agraw n T'dukli D usekfel N buklan» qui a aussi élaborée un non moins riche programme de célébration du nouvel an amazigh au niveau du CSP de la localité. Au menu de la célébration, une exposition de produits traditionnels, un concours de l'art culinaire, culturel et de dessins, plusieurs match de football, toutes catégories confondues, des exhibitions dans plusieurs disciplines des arts martiaux, un festin « imensi n'nayer », ainsi qu’une visite guidée dans l'ancien village Ivelvaren en haute montagne dans la commune de Saharidj. Les organisateurs ont programmé une conférence-débat autour de yennayer, plusieurs activités pour enfants, du théâtre et enfin un récital de poésie. Ce programme s’est étalé sur les journées de vendredi et samedi. À Raffour, c'est la maison de culture Matoub Lounès qui a abrité plusieurs activités organisées par un collectif de jeunes. Les activités ont débuté par une parade folklorique de la troupe locale d'idebalen. S'ensuivra un concours d'arts culinaires traditionnels, «Seksu vu sev3a isufar», un concours de miss Raffour pour les filles âgées de 6 à 12 ans et une conférence autour de yennayer. À noter que dans le reste des communes de la daïra de M'Chedallah, la totalité du mouvement associatif s'est impliqué pour la célébration de ce nouvel an berbère. Ces activités ont été exécutées en collaboration avec les APC et une délégation de l'APW a pris la peine de se rendre dans chaque localité répondant ainsi aux nombreuses invitations reçues.

Oulaid Soualah

0