Par DDK | 14 Janvier 2018 | 617 lecture(s)

El-Adjiba

Des foyers sans gaz de ville au village Lemdersa

La généralisation de l'utilisation du gaz de ville dans la commune d'El-Adjiba s'achoppe encore à quelques obstacles qui font que cette municipalité enregistre encore des carences en cette énergie fossile. En effet, les exemples sont multiples de ces hameaux et autres bourgades où des dizaines de foyers sont "omis", ne bénéficiant pas encore du gaz de ville. À l'instar, d'ailleurs, d'une dizaine de foyers sis au village Lemdersa, lesquels ne sont pas encore raccordés au réseau de distribution du gaz naturel. Bien que ce village ait été doté de cette commodité de base, certains foyers ont été "omis" pour une raison inconnue. «Dans notre village (Lemdersa, ndlr) il y a dix familles qui ne se réchauffent pas au gaz de ville comme leurs semblables. Ils vivent cela comme une injustice flagrante. Comme tous citoyens qui ont leurs droits, ces ménages devraient aussi bénéficier du gaz de ville avec une extension. C'est ce qu'ils attendent du nouvel exécutif», souligne un habitant de ce village. Ces familles endurent les affres du froid glacial qui balaie la région depuis le début de l'hiver. Contraints à cet effet de se rabattre sur les bonbonnes de gaz butane avec tous les tracas de l’approvisionnement et du transport qui en résultent. Pis encore, dans ces contrées, la bonbonne de gaz butane devient parfois rare et les habitants sont contraints d’aller la chercher à El Adjiba ou à Bechloul. Le village Ledrassa n’est pas l’unique village où le gaz de ville n’est pas encore arrivé, à Ath Zekri aussi. Les habitants du hameau Ath Zekri crient toujours à l'injustice, car leur petite bourgade n'est pas encore raccordée au réseau du gaz de ville. «Cela fait des années que nous réclamons notre part de confort mais il n’y a pas moyen. Toutes nos sollicitations sont restées lettre morte. À croire que nous n'avons pas le droit de disposer comme tous les citoyens de la République des commodités les plus élémentaires pour une vie digne et confortable. Nous souhaitons que la nouvelle équipe à l'APC d'El Adjiba se penche sur notre problème qui traîne depuis des années», indique un habitant d'Ath Zekri.

Y. Samir

0