Par DDK | 13 Mars 2018 | 1364 lecture(s)

CHERAGA - Raccordement de 150 foyers à l’assainissement

Des citoyens bloquent le projet

Le projet de raccordement de plus de 150 foyers du village Cheragua, relevant de la commune de Bouira, au réseau d’assainissement, est à l’arrêt depuis plus de dix jours suite à des oppositions.

Ce projet attendu depuis plusieurs années par les villageois a été inscrit dans le cadre du programme communal de développement (PCD) 2018 de l’APC de Bouira et une cagnotte de 4 millions de dinars lui a été allouée. Cependant, et quelques jours seulement après le lancement des travaux de réalisation, un groupe de villageois s’est opposé au passage des conduites du réseau sur leurs terrains, chose qui a conduit à l’arrêt des travaux. Selon des villageois, l’entreprise réalisatrice a même déserté les lieux suite à ce blocage. «Notre joie n’a été que de courte durée. En 2018, les fosses perdues resteront toujours dans notre village», se lamente un villageois, avant d’ajouter : «Quatre personnes ont bloqué le raccordement de plus de 150 foyers au réseau d’assainissement. Les autorités locales doivent trouver un compromis ou passer directement à l’acte, en faisant recours à la force publique car il s’agit d’un projet d’utilité publique». Les citoyens de cette localité ont exprimé leur inquiétude au sujet de la dégradation de leur cadre de vie directe. Une dégradation qui se traduit, selon eux, par l'utilisation des fosses septiques. Nos interlocuteurs ont fait remarquer que «les fosses septiques sont à l'origine de la dégradation de l'environnement dans cette zone proche du chef-lieu de la wilaya. Nous avons à plusieurs reprises saisi à travers des requêtes les responsables concernés, et ce n’est qu’en 2018 que notre doléance a été prise en considération. Malheureusement, c’était une fausse lueur d’espoir (…) Nous souhaitons que notre calvaire s'achève avec la concrétisation de ce projet et une opération d'éradication des fosses septiques qui engendrent de grosses contraintes sur notre cadre de vie et sont à l'origine de la dégradation de l'environnement», ont encore ajouté nos interlocuteurs qui lancent un appel aux autorités pour la levée des oppositions qui bloquent ce projet et son maintien.
Massinissa A.

1.00