Par DDK | 16 Avril 2018 | 855 lecture(s)

M'Chedallah

On célèbre déjà le Printemps berbère

Dans le cadre de la commémoration du Printemps berbère (Tafsut imazighen), l'association culturelle Tadukli, de la commune de M'Chedallah, a organisé plusieurs activités, vendredi et samedi derniers. C'est au niveau du centre culturel du chef-lieu de commune que celles-ci ont été lancées, avec une conférence d’Ali Brahimi, l'un des détenus du 20 avril 1980 et militant de la cause amazighe. L'orateur est revenu, durant plus de deux heures, sur le long combat identitaire et la reconnaissance de Tamazight, devant une assistance fort attentive, en livrant un témoignage sur les diverses étapes qui ont marqué ce long combat depuis l’indépendance à ce jour. Son intervention a été clôturée par l'ouverture d'un débat et la remise d'un diplôme honorifique, par l'association organisatrice, ainsi que d'un cadre portant la photo du deuxième détenu de la commune, feu Salah Boukrif en l’occurrence, à la famille de ce dernier. L'après-midi a été consacré aux activités de loisir, avec l'entrée en scène de la chorale de l'association, puis de la troupe théâtrale Tamgut de Vouaklane, suivie de celle de l'association Tussna de Raffour. Il y avait aussi de la poésie au programme, avec le poète Djilali Faouzi, qui a déclamé des vers dont les thématiques traitent de Tamazight et du combat pour sa reconnaissance. Pour la journée suivante, soit samedi dernier, les membres de l'association et des citoyens de la ville ont procédé au dépôt d'une gerbe de fleurs sur la tombe de Boukrif Salah, au cimetière de son village natal, à Ath Yevrahim. Notons, enfin, qu'en prévision de la commémoration du 20 avril, le mouvement associatif de la daïra de M'Chedallah s’attèle, à travers ses six commune, aux préparatifs pour être au rendez-vous.
Oulaid Soualah.

0