Par DDK | 16 Avril 2018 | 883 lecture(s)

Vallée du Sahel

Les dernières pluies rassurent les agriculteurs

Les chutes de pluie enregistrées ces jours-ci ont mis fin à l'angoisse des agriculteurs de la vallée du Sahel et de toute la wilaya de Bouira, qui craignaient, jusque-là, un assèchement rapide et précoce tant des pâturages que des surfaces céréalières, en prévision de la campagne moissons-battages. En effet, l’accalmie enregistrée au début du mois, avec un soleil assez chaud et des températures assez élevées ayant duré plusieurs jours, ont tenu en haleine les agriculteurs qui craignaient des retombées négatives sur les récoltes à venir. Mais l'arrivée des pluies providentielles ont vite rassuré plus d’un parmi les fellahs, surtout les éleveurs. Ces pluies sont, en fait, venues au bon moment pour revivifier les plantes et les semences qui n'arriveront à leur entière maturité qu'à la fin du mois en cours pour le foin, et à la mi-juin pour les céréales. Le volume de ces nouvelles pluies, qui dépasse les 30 ml, est jugé suffisant par les paysans, puisqu’il permet aux cultures, toutes espèces confondues, de terminer leur processus de maturité. Il faut signaler que même les oliviers, actuellement en période de repos, tirent un grand bénéfice de cette pluviométrie pour débuter la floraison de la prochaine récolte dans de très bonnes conditions (à partir de la fin du mois). L’autre créneau galvanisé par ces pluies est sans conteste celui de l'élevage, sachant qu'avec le retour du climat humide, l'herbe verte résistera plus longtemps. Les cours des marchés à bestiaux, eux, ne connaîtront, en principe, pas de hausse cette année. Côté environnement, ces pluies ont favorisé le recul de la pollution et régénéré le tissu végétal, au bonheur du citoyen, revigoré par ces perturbations climatiques venues à point nommé, pour remplir les trois barrages de la région, à savoir Tilesdit, Oued Lakhal et Koudiat Acerdoune. Le spectre de la sécheresse et le risque de pénuries d’eau sont-ils définitivement écartés pour la prochaine saison estivale ?
O. S.

0