Par DDK | 17 Juillet 2018 | 1046 lecture(s)

CHORFA - Vente de poulet non contrôlée

L'APC met en garde !

La canicule qui sévit depuis quelques jours fait craindre le pire, notamment les toxi-infections alimentaires.

Le manquement aux règles d'hygiène les plus élémentaires constitue le lit d’affections pouvant s'avérer mortelles. A ce titre, seule la prévention et la sensibilisation peuvent enrayer cette situation et ce péril, qui plane sur les consommateurs. Ces derniers ne sont que rarement attentifs à ce qu'ils achètent, en ne contrôlant pas, par exemplen la date de péremption, l'origine du produit et les conditions dans lesquelles les denrées sont conservées et vendues. Et c'est dans ce contexte que les autorités communales de Chorfa ont publié dernièrement un communiqué dans lequel elles mettent en garde les citoyens de la commune contre les intoxications alimentaires. Ainsi, l'APC enjoint aux habitants de ne, tout bonnement, pas acheter les poulets vivants exposés à la vente sur la voie publique par des commerçants à la sauvette, très nombreux dans cette localité. Ce produit avicole, qui devrait être commercialisé dans les conditions d'hygiène et de santé animale strictes (contrôle, le visa du médecin vétérinaire…), se commercialise sur les trottoirs et les accotements de la RN15, qui passe par cette commune. Même si les volaillers qui «écumaient» le chef-lieu communal de Chorfa ont été «chassés» manu militari, il subsiste encore quelques récalcitrants qui frappent contre le mur toutes les recommandations, en travaillant en noir, en mettant au péril la santé des consommateurs. Les citoyens sont donc avertis contre ces fraudeurs qui commercialisent une viande, donc une denrée alimentaire périssable, au mépris de tout et en pleine canicule, sachant que les températures arrivent jusqu’à 40 degrés. Un climat, somme toute, propice à la prospérité et à la multiplication des micro-organismes nuisibles, comme les germes, les virus etc.
Y Samir.

0