Par DDK | 19 Juillet 2018 | 1731 lecture(s)

SAHARIDJ - Épidémies animales et parasites domestiques

Le bureau d’hygiène communal s’active

Le retour de la saison chaude ramène dans son sillage diverses maladies animales et une prolifération de toutes sortes de parasites.

C'est la période durant laquelle les bureaux d’hygiène des communes se retrouvent confrontés à un programme d'activités intenses pour réduire les retombées négatives de la prolifération de maladies et de mauvais germes sur la santé publique et animale. Ainsi, et depuis le début de cette semaine, le bureau d’hygiène communal (BHC) de Saharidj a lancé deux opérations dans ce sens, et pas des moindres. La première est celle de la vaccination du cheptel bovin, et ce, suite à l'apparition de plusieurs foyers de fièvre aphteuse bovine au niveau de la daïra de M'chedallah, notamment au niveau des pâturages collectifs en haute montagne. Des pâturages, où sont concentrés 70 % du cheptel de la région. En collaboration avec la subdivision agricole de M'chedallah, une opération de vaccination contre la brucellose et la fièvre aphteuse a été lancée au niveau de ces pâturages, mais aussi des étables, où la plupart des éleveurs ont enfermé leurs bêtes après l'alerte. La commune de Saharidj contribue dans cette opération d'envergure qui cible plusieurs centaines de bovins par, d'abord la mobilisation de moyens de transport et la prise en charge de l'opération de chaulage des étables et points d'eau. Du coté des services agricoles en plus des vaccins, des vétérinaires ont été réquisitionnés pour mener rapidement à terme cette opération de vaccination et celle de désinfection pour tenter d'éradiquer cette épidémie qui a créé la panique des éleveurs. L'adjoint au maire de Saharidj nous informe que les vaccinations ont débuté aux deux extrémités du territoire de la commune, soit au nord-est dans les deux villages d'Iwakuren dont les pâturages collectifs sont mitoyens de ceux d'Aghbalou où plusieurs cas de fièvre aphteuse ont été dépistés, et au village Imesdhurar au nord ouest qui partagent ces pâturages avec les éleveurs des communes d'El Adjiba et Bechloul et ceux de la daïra de Larbaa n'Ath Ouacifs, à proximité de Tizi N'koulal et Assouil.

La campagne de démoustication lancée

Le même élu fera part du lancement, en parallèle, de la campagne de démoustication en ciblant, en priorité, les points noirs qui sont la décharge publique du chef-lieu de commune et les dépotoirs d'Imesdhurar et Ath Illiten, avant de s'attaquer aux rejets des réseaux d'assainissement de chaque village, et enfin des centre habités. Pour cette opération, il a été réquisitionné deux agents relevant du BHC équipés de pulvérisateurs à dos et à moteurs. Cette année, depuis le début de la saison estivale, une spectaculaire invasion de toutes sortes de moustiques, fourmis, rongeurs et autres reptile a été enregistrée, et ce, à cause d'une non moins spectaculaire poussée des herbes sauvages qui ont envahi les moindres espaces. Tout comme l'année passée, plusieurs espèces de moustiques sont réfractaires au produit de démoustication utilisé tant par le BHC que tout le générique des produits antiparasitaires proposés aux citoyens par les quincailleries et les commerces spécialisés dans la vente de ces produits. Des citoyens de Raffour dans la commune de M'chedallah font part de l'apparition, depuis l'année passée, d'une espèce de moustique inconnue jusque-là et qui résiste à toutes les marques d'insecticides
Oulaid Soualah

0