Par DDK | 19 Juillet 2018 | 1226 lecture(s)

Ath Mansour

Fin du bras de fer entre les citoyens et l’ADE

Le bras de fer opposant les services de l’ADE de M’chedallah aux citoyens d’Ath Mansour a connu son épilogue dimanche dernier, suite à une réunion présidée par le chef de daïra et ayant regroupé des représentants des citoyens, les services de l’ADE, ceux de l’hydraulique, le maire de la municipalité et ses adjoints. Pour rappel, cette réunion tenue dans l’après-midi de dimanche dernier, intervient suite au mouvement de protestation organisé dans la matinée de la même journée par des citoyens d’Ath Mansour, pour protester contre la coupure décidée par les services de l’ADE auprès des mauvais payeurs. Ainsi et selon le procès verbal (P.V) de la réunion qui nous est parvenu des services de l’ADE de Bouira, il est indiqué qu’il a été convenu d’un commun accord entre les différentes parties de la reprise dès dimanche soir de l’alimentation en eau potable des habitants d’Ath Mansour. Il est toutefois mentionné dans le même document, signé par le chef de daïra de M’chedallah, que cette reprise de l’alimentation se fera sous des conditions. Parmi les conditions, celle engageant le maire de la municipalité et les représentants de la société civile à respecter les engagements pris lors des réunions du 12 février et 16 mai derniers. Des engagements devant aboutir à l’assainissement de la situation aussi bien financière des compteurs déjà posés en 2017, que celle de la pose des compteurs pour les foyers restants. L’autre condition est relative à l’organisation d’une campagne de sensibilisation auprès des populations pour régler les frais de pose de compteurs pour ceux auxquels ils ont été posés et demander la pose pour ceux qui en sont encore dépourvus. Pour ces derniers, le PV mentionne qu’un délai de 20 jours, soit jusqu’à la première semaine du mois d’aout, est accordé par l’ADE pour constituer le dossier de pose de compteur. Il est aussi convenu d’organiser une réunion pour évaluer l’avancement de l’opération de pose des compteurs, une opération qui, est-t-il souligné dans le document, doit être accompagnée par le P/APC et les représentants des citoyens. Enfin et s’agissant des cas démunis, il est convenu que les services de l’APC d’Ath Mansour dressent un état des lieux qui sera soumis aux services de l’ADE pour un éventuel paiement par facilité. Il est utile de signaler que lors de sa prise de parole, le chef de daïra de M’chedallah a tenu à rappeler l’importante de cette ressource qu’est l’eau potable et la nécessité de sa préservation. Une ressource qu’il a qualifiée de vitale et d’indispensable surtout en cette période de grandes chaleurs.

Djamel M

0