Par DDK | 21 Juillet 2018 | 1004 lecture(s)

M'Chedallah

Les services de la daïra fortement sollicités

Les journées de mardi sont consacrées à la réception des citoyens par les différentes autorités administratives. Durant cette journée, des dizaines de citoyens se dirigent vers les différentes structures administratives publiques, dans l’espoir de rencontrer soit le maire, ses adjoints ou les différents responsables pour exposer leurs problèmes quotidiens. Comme constaté de visu, l’afflux des personnes est tout aussi important que les requêtes exposées auprès des autorités locales. Ainsi, les salles d'attente de ces administrations sont «prises d'assaut» par les citoyens dès les premières heures de la matinée de mardi. Pour illustrer cette situation, c'est une moyenne de 120 personnes qui sont reçues par le chef de daïra de M’Chedallah chaque mardi. Selon les services de la daïra, le premier responsable de cette institution reçoit individuellement tous ces citoyens pour écouter leurs doléances et tenter de trouver une solution idoine aux problèmes exposés. Au niveau des municipalités de la daïra, qui sont au nombre de six, environ 60 à 80 personnes sont reçues chaque mardi par les différents maires et élus de l’exécutif. Il est utile de préciser qu’il n’y pas que les services des mairies et de la daïra qui sont sollicités les mardis. Ceux des différents organismes étatiques (SDC, Actel, ADE…) connaissent aussi la même affluence de citoyens qui viennent pour diverses réclamations. En été, les services de l’énergie et des ressources en eau sont ceux qui connaissent le plus grand flux, du fait que ces organismes étatiques ont un contact direct avec la population. L’on nous apprend que parmi les requérants, il y a des habitués qui reviennent chaque semaine pour exposer le même problème. Situation qui pénalise ceux qui expriment «un besoin plus pressant» de soumettre des problèmes «plus sérieux», lesquels nécessitent l’intervention des pouvoirs publics et une prise en charge immédiate. A la daïra de M’chedallah, l’on évoque le cas de certains individus qui s'emportent facilement. Ces cas sont difficiles à gérer et posent souvent problème, indique-t-on. L’on apprend, par ailleurs, que devant l’importante affluence des citoyens durant les jours de réception et la complexité de certains problèmes exposés, le chef de daïra de M’chedallah est allé jusqu’à se faire assister, durant ces journées, par les responsables des services techniques. Cela aide à trouver des solutions sur place à de nombreuses contraintes, mais aussi à donner des orientations aux gestionnaires locaux de la chose publique, relevant du secteur étatique.

O. S.

0