Par DDK | 22 Juillet 2018 | 1398 lecture(s)

M'Chedallah

La piscine ouverte au grand public

En été, les jeunes sont pour la plupart en vacances et n’ont souvent pas où passer le temps et se distraire. L’absence d’infrastructures de loisirs et le manque d’animation font que les jeunes sont rongés par l’oisiveté. Ce problème se pose avec acuité dans les villages, bien plus qu’en ville où il existe quelques structures pour accueillir la frange juvénile. A M’chedallah par exemple, la piscine représente une véritable aubaine pour la jeunesse, particulièrement en été. Inaugurée en septembre 2013, la piscine semi-olympique de la ville de M'chedallah est l'une des infrastructures sportives les plus importantes de cette agglomération. Située à proximité du stade communal au quartier de Zouzamen, en bas de l'ancienne ville de l'ex-Maillot, cette infrastructure s'étend sur une superficie de pas moins de 6000 m². Elle dispose de toutes les commodités et équipements pour une pratique optimale de la natation. Cette piscine est, bien évidemment, ouverte au grand public depuis des années et à quelques clubs amateurs locaux de la natation crées dernièrement dans le sillage de l'ouverture de cet établissement sportif. Récemment, l'administration de la piscine a instruit le public via un affichage, qu'elle compte créer deux sections pour la natation libre. La première concerne la natation masculine pour les personnes âgées de neuf ans et plus. La pratique de la natation pour cette première section sera assurée tous les dimanches et lundis de 10h30 à midi. Quant à la deuxième section, elle concernera la natation féminine à partir de 9 ans. La natation pour cette section sera pratiquée entre 9h00 et 10h30, et ce, les lundis et mercredis de chaque semaine. Pour ce qui est de l'adhésion, l'administration de la piscine exige des futurs adhérents l'acquittement des droits de baignade qui s'élèvent à 100 da pour chaque séance. Il est exigé aussi une tenue et un bonnet de natation. Les baigneurs sont aussi tenus de respecter le règlement intérieur afin que la baignade se déroule dans les conditions requises. «L'initiative de l'administration de la piscine semi-olympique est à saluer, d'autant nous vivons un été vraiment caniculaire, où nous suffoquons. Cela va permettre surtout à nos enfants, aux jeunes et même à la gente féminine de se baigner et d'apprendre la natation. Je préfère payer 100 da la séance d'une natation que d'aller à la plage avec tous les frais que cela occasionne. Nos bambins et jeunes vont pouvoir s'offrir quelques moments de fraîcheur, d'évasion et de détente grâce à cette piscine», affirme un habitant de l'ex-Maillot.
Y. Samir.

0