Par DDK | 24 Juillet 2018 | 940 lecture(s)

Ouled Gacem

Heureusement qu’il y a la source Gerriche

Les villageois d’Ouled Gacem, dans la commune de Sour El Ghozlane, vivent depuis plusieurs années dans des conditions difficiles, en raison de l’absence de commodités des plus élémentaires pour une vie décente.

Parmi les manques signalés par ces villageois, figure celui de l’eau potable. A ce sujet, les villageois disent que cela fait plusieurs années qu’ils sont confrontés hiver comme été à une pénurie aigue en ce liquide précieux. Pour faire face à ce problème, nos interlocuteurs confient qu’ils sont contraints de parcourir plusieurs kilomètres par jour pour s’approvisionner en eau au niveau d’une source sise à Gerriche. «Chaque jour, nous nous déplaçons sur plusieurs kms pour puiser de l’eau de source que nous transportons à dos d’ânes. En ces temps de chaleur, nous faisons plusieurs navettes par jour pour satisfaire nos besoins quotidiens en eau», confie un père de famille. Ce dernier ajoute que tout le monde au village, même les enfants sont astreints à ce qui s’apparente à une corvée. Un autre villageois indique pour sa part que certaines personnes parcourent plus de 20 kms pour atteindre la source Gerriche et remplir quelques jerricans. Les villageois soulignent aussi que le point d’eau de Gueriche est très éloigné d’Ouled Gacem. Il se trouve à une dizaine de kms du village. Pis encore, les mêmes villageois font savoir que le point d’eau en question a été aménagé à l’origine par les services des forêts pour permettre aux animaux de se désaltérer. Devant le manque d’eau et la crise qui sévit au niveau d’Ouled Gacem, les villageois ont décidé d y recourir pour approvisionner leurs foyers. Nos interlocuteurs expliquent que les autorités locales, à leur tête le wali ont été interpellées sur ce problème de manque d’eau, mais en vain. «Nos appels aux autorités sont restés lettre morte. Et nous attendons toujours une prise en charge de ce problème de manque d’eau», confient les mêmes villageois. Ces derniers rappellent aussi que lors d’une visite dans la région, le P/APW a été mis au courant de la situation et a promis de régler le problème avant l’été. Seulement, et à ce jour, le problème demeure entier. Pire encore, aucune mesure n’a été prise pour y remédier. «Nous avons eu droit à des promesses mais sans lendemain», tonnent à l’unanimité les villageois de Ouled Gacem qui espèrent une visite des autorités dans le village pour voir de près leur souffrance. En outre, les villageois évoquent un autre problème, et pas des moindres, celui des coupures fréquentes du courant électrique et l’absence du réseau à plusieurs endroits. «Si certains villageois font face à des coupures intempestives du courant d’autres en revanche ne sont pas encore raccordés. Beaucoup de villageois sont alimentés par des voisins à l’aide de câbles qui s’étendent sur une centaine de mètres», signalent certains villageois. C’est pour cela que beaucoup souhaitent l’inscription d’un projet d’extension de l’électrification rurale au niveau du village.

D. M.

0