Par DDK | 25 Juillet 2018 | 711 lecture(s)

Baignade dans les barrages et retenues collinaires

La protection civile sensibilise

Depuis le début de l’été, chacun cherche, à sa manière d’échapper aux fortes chaleurs. Nombreux sont ceux qui optent pour la plage, où ils peuvent trouver un climat plus doux, et moins sec qu’en arrière-pays. A défaut de moyens, d’autres se rabattent sur des baignades risquées et périlleuses, celles des barrages et des retenues. En effet, ce sont surtout les jeunes adolescents habitant non loin de ces lieux, qui s’aventurent, au péril de leur vie, à nager dans ces structures hydriques, pourtant interdites d’accès et encore plus à la baignade. Ainsi, dans le but de limiter le nombre de noyades, les éléments de la protection civile ont lancé, au début de cette semaine, une campagne de sensibilisation aux dangers de la baignade dans les barrages. Pour ce faire, une caravane de sapeurs pompiers a sillonné les communes d’El-Esnam, Bechloul et Haizer, pour mettre en garde les citoyens contre ce genre de baignade dangereuse voire mortelle. D’après le chargé de communication de la protection civile, il est surtout question d’expliquer les raisons de cette interdiction. Selon lui, les eaux des barrages sont très polluées et peuvent nuire gravement à la santé de tout nageur. Puis, les barrages contiennent de la vase. Celle-ci est à l’origine de beaucoup de cas de noyade de nombreux jeunes adolescents à travers la wilaya. Par ailleurs, pour renforcer cette action de sensibilisation, des prospectus-affiches expliquant les multiples dangers que représentent les baignades dans les barrages ont été distribués. Sur ces prospectus, il est aussi indiqué que toute baignade, même dans des endroits peu profonds, est également périlleuse, et ce à cause de la vase qui s’y trouve et qui piège le nageur. Pour rappel, au début de l’été dernier, un garçon de 12 ans s’était noyé dans la retenue collinaire de Tighzert N’tghanimt, au sud de la commune de Bechloul, à 20 Kms de la wilaya de Bouira. Les pompiers, qui sont intervenus n’ont pu que repêcher la dépouille de cette jeune victime. Cette année encore, plusieurs cas de noyade ont été enregistrés à travers la wilaya de Bouira depuis le début de l’été.

Aziz C.

0