Par DDK | 2 Aout 2018 | 1069 lecture(s)

Lakhdaria

Plusieurs projets inspectés

Le wali de Bouira, Mustapha Limani, a effectué, lundi dernier, une visite de travail et d’inspection dans la commune de Lakhdaria, à l’Ouest de la wilaya, où il s’est enquis de l’état d’avancement de plusieurs projets de développement. Accompagné du P/APW, Ahmed Boutata, et du maire Brahim Goura, le premier magistrat de la wilaya a entamé sa visite au pôle urbain des 700 logements de la ville. Sur lieux, il a eu à visiter le chantier de réalisation d’un lycée au quartier du premier novembre. Le wali, qui a eu à écouter les explications du chef de daïra et du chargé du projet, a insisté sur la nécessité de livrer ce projet dans les meilleurs délais. Il faut préciser que le projet en question avance à une cadence appréciable et les travaux de réalisation ont atteint un taux très avancé. La deuxième étape de la visite de travail était le marché des fruits et légumes, sis au quartier d’El Kouir. Cet espace commercial se trouve dans un état lamentable et surtout inexploité. Au vu de cette situation, Mustapha Limani a suggéré que ce marché soit cédé aux gens qui veulent exercer une activité commerciale et profiter ainsi à la population locale et à la commune. La wali a clôturé sa visite en se rendant au niveau du centre psychopédagogique destiné aux personnes aux besoins spécifiques, pour constater de visu l’avancement des travaux. Actuellement, l’on s’attèle à apporter les dernières retouches pour son ouverture, en septembre prochain. Cette structure sera d’un apport considérable pour les personnes handicapées de la région qui n’auront plus à se déplacer jusqu’au chef-lieu de wilaya ou à d’autres communes pour divers besoins. Profitant de cette visite, plusieurs citoyens ont fait part au wali des contraintes auxquelles ils sont confrontés. C’est le cas de nombreux souscripteurs de la formule vente AADL, qui attendent toujours le lancement du quota de 400 logements, attribué à la commune. Faute d’assiettes de terrain pour accueillir ce programme, le projet n’a toujours pas été lancé. L’autre contrainte exposée au wali concerne l’absence de programmes de logements de la formule LPA.

Djamel M.

0