Par DDK | 5 Aout 2018 | 743 lecture(s)

M'chedallah - Deux gynécologues en renfort à l'EPH Kaci Yahia

Soulagement chez les parturientes

La direction de l'hôpital Kaci Yahia de M'Chedallah a annoncé que deux nouveaux gynécologues ont été affectés au service de maternité de l’établissement depuis mercredi passé.

Ces spécialistes qui sont des privés ayant chacun son propre cabinet ont été mobilisés, par le système de convention, pour assurer des gardes aux cotés du gynécologue en fonction au sein de cette structure de la santé. Ce renforcement de l'effectif, au profit de ce service des plus névralgiques, permettra dorénavant des gardes durant toute la semaine, selon un tableau de garde tracé à cet effet. Ainsi, et selon ce tableau de garde, dont nous détenons une copie, des gardes seront assurées durant les journées ouvrables de 16 h de l’après-midi à 8 h du matin et pour les week-ends et jours fériés, la garde sera assurée de 8 h à 20 h et de 20 h à 8 h du lendemain. Le document en question porte la mention " notification définitive", c’est à dire qu’il est applicable immédiatement et sans aucun changement. Notre source nous informera que ces deux spécialistes affectés à l'EPH de M'chedallah, font partie des 22 gynécologues privés qui ont signé dernièrement des conventions avec la Direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya de Bouira. Rappelons que ce service maternité de l'hôpital Kaci Yahia reçoit une moyenne de 120 patientes toutes les 24 h, entre les accouchements, les consultations, les suivis de grossesses, les césariennes et diverses maladies du domaine de la gynécologie. Les patientes viennent des quatre coins des daïras de M'chedallah et de Bechloul en plus des daïras limitrophes des wilayas de Bordj Bou Arreridj et de Béjaïa. D'où, une affluence record qu’enregistre ce service, d'autant plus que, cet hôpital est doté d'un service de pédiatrie et d'un bloc opératoire qui permettent une prise en charge totale des parturientes. Reste à espérer que cet effectif de trois gynécologues dont un fait partie de l'organigramme de cet hôpital, serait stable pour mettre un terme à la valse des évacuations des parturientes qui en souffrent le martyre. Pour rappel, et devant le déficit enregistré en matière de gynécologues, partout à travers les hôpitaux de la wilaya de Bouira, un problème largement débattu lors de la dernière session ordinaire de l’APW, la DSP a pris récemment la décision de renforcer les effectifs en faisant appel à des gynécologues privés.

Oulaid Soualah

0