Par DDK | 6 Aout 2018 | 740 lecture(s)

Environnement

Le chef-lieu envahi par les saletés

La ville de Bouira est de plus en plus confrontée au problème de collecte des ordures ménagères. En effet, des tonnes de déchets ménagers y sont déversées quotidiennement et les habitants ne s'appliquent toujours pas au respect de l'horaire du ramassage, fixé par la municipalité. Du coup, tous les bacs à ordures de la ville de Bouira sont remplis alors que les camions de ramassage sont obligés de faire des rotations à longueur de journée pour venir à bout de l’insalubrité qui y règne. Face à cette situation, l'APC de Bouira est appelée à renforcer les moyens dédiés à ce service, d’autant plus que dans certains quartiers de la ville, les rotations se font chaque deux à trois jours. L'EPIC Nadhif, autre entreprise conventionnée avec la commune de Bouira pour gérer le ramassage des ordures ménagères, n'arrive toujours pas à assurer ses rotations quotidiennes, ce qui a engendré une situation catastrophique qui va de mal en pis. Durant cette saison estivale, la commune souffre de cette situation et se voit confronter à une incroyable insalubrité. En effet, aux quatre coins de la ville, les bacs à ordures sont remplis à ras bord de déchets. Des déchets qui se décomposent vite sous les rayons du soleil et desquels se dégagent des odeurs nauséabondes qui empestent les coins et recoins de la ville. En plus des odeurs qui émanent des amoncellements de détritus, le foisonnement des ordures favorise la prolifération de toutes sortes d’insectes de mouches et de rongeurs mais aussi les chiens et chats errants, lesquels trouvent là «leur garde-manger» et des «lieux idéals» pour se reproduire. Devant cette situation que d’aucuns qualifient d’inacceptable, les riverains tirent la sonnette d'alarme, interpellant les responsables de la municipalité à trouver des solutions idoines, pour réduire les risques sui pèsent sur la santé publique. Partout en ville, chacun y va de son commentaire. Si les uns accusent les services municipaux de laisser-aller, d'autres pointent du doigt l’incivisme de certains. «La salubrité publique est la préoccupation de tout un chacun et tout le monde doit s'y mettre pour évoluer dans une atmosphère saine et propre», dira un retraité. Un président de comité de quartier de la ville de Bouira préconise : «Il est nécessaire de penser à relancer les opérations de volontariat à Bouira. Il faut aussi mettre en place un plan de nettoyage et de ramassage des déchets»
Massinissa A.

0